Abdoulaye Wade, vers la (nécessaire) réhabilitation…

Après sa défaite en 2012 et la prise de pouvoir des « Marrons beiges », Wade fut victime d’une campagne de communication voulant tout simplement tuer le mythe du Pape du Sopi.                      Des accusations de vols de tapis et de mobiliers du Palais ont attristés plus d’un.

Il s’en était suivi  l’emprisonnement de son fils, Karim Wade et les dommages collatéraux de la traque : saisies de biens…etc. Son statut d’ancien chef d’Etat mis en mal, ses avantages lui furent retirés ce qui constitue un précédent historique dans le traitement réservé  à ces rares hommes ayant occupé les plus hautes fonctions de l’Etat.

Le clou du spectacle sous ce régime fut le sommet de la Francophonie ou le Président Sall (un libéral de l’école de Wade) rendit un hommage (hommage mérité) retentissant au Président socialiste Abdou Diouf  qui bénéficia de tous les honneurs de la République : l’école primaire ou il a fait ses classes à Saint Louis rebaptisé à son nom sans oublié le Centre de conférence à Diamniadio.              Me Wade zappé et ignoré par son ancien poulain au pouvoir aujourd’hui, vit certainement son amertume dans le froid glacial de Versailles.

Aujourd’hui, la donne a changé ? L’appel au dialogue du Président Sall le suggère et laisse penser que la décrispation des relations entre le Pape du Sopi et son successeur est en bonne voie. Ce qui me rend un peu plus heureux au passage. Ce qui est important à mon avis reste la réhabilitation du Pape du Sopi dans sa dignité et ses honneurs mérité au demeurant pour service rendu à la Nation Sénégalaise.

Papa Ibrahima Fam

2 Commentaires

  1. Donnez le nom de Me ABDOULAYE WADE au nous aéroport de Ndiass. Finissez le projet des SEPT MERVEILLES pour respecter sa vision et rendre hommage à cette dernière.

  2. Wade ne doit pas vouloir de la réhabilitation par Macky Sall.Il est assez réhabilité par d’autres.

Comments are closed.