Macky retire à Moustapha Niasse la faveur de choisir deux membres du Conseil Consititutionnel

Le projet de loi organique relatif au Conseil constitutionnel a été adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale hier, mardi 28 juin. Mais les termes du texte à propos du mode désignation des 7 Sages (5 avant la réforme) suscitent des interrogations.

Certains députés ont relevé que lors du référendum, il était dit que deux des membres du Conseil constitutionnel seront désignés par le président de l’Assemblée nationale alors que le projet qu’ils ont voté stipule sur ce chapitre que la deuxième personnalité de l’État propose une liste de quatre personnes de laquelle le chef de l’État choisit les deux heureux élus. « L’exposé des motifs ne reprend pas les termes du texte soumis au référendum », a signalé Hélène Tine. « Il y a anguille sous roche », s’est exclamé pour sa part Aimé Tine.