Macky recrute un allié de taille pour la reconquête des bastions perdus…Après Djibo, c’est le chef de l’ARC…

Macky Sall ratisse large dans sa quête d’un mandat à la tête du Sénégal. Après les débauchages de moult leaders de l’opposition dont Djibo Kâ, le porte-étendard de l’Urd, le chef de file de l’Apr vient d’enrôler Badara Mamaya Sène, patron de l’Alliance républicaine pour la citoyenneté (Arc) et ancien maire de Rufisque.

La première force politique de Rufisque a choisi de soutenir Macky Sall. A l’issue d’une audience avec le président de la République, le secrétaire général de l’alliance républicaine pour la citoyenneté, en l’occurrence Badara Mamaya Sène, a décidé en effet d’accompagner la mouvance présidentielle. Cette nouvelle posture peut être considérée comme le couronnement d’un compagnonnage débuté avec les élections locales de 2014 avec les conseillers de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar dirigés par le ministre Oumar Guèye et le député Souleymane Ndoye qui avaient soutenu la candidature de Badara Mamaya Sène pour un deuxième mandat mais sans succès.
Selon Ass Mamoune, porte-parole de l’ancien maire de Rufisque, cette audience est une réponse de leur leader à une sollicitation du président de la République qui a toujours invité leur parti et sa coalition à venir intégrer les rangs de la mouvance présidentielle afin de soutenir son action ». Toutefois, Ass Mamoune précise que la coalition de l’avenir dont l’ARC est la tête de pont n’est ni dans la coalition BBY ni dans l’Apr, « elle garde son autonomie et son identité ».
Revenant sur cette union, le porte-parole de Badara Mamaya Sène a tenu à indiquer qu’il s’agit d’une « alliance en perspective de la présidentielle et des législatives prochaines ». Mais que sa formation en plus d’apporter un soutien politique travaillera à rendre visibles les actions et les réalisations du gouvernement du Président Macky Sall dans les différents domaines.
Par ailleurs, d’après Ass Mamoune, « c’est une première audience, à l’issue de laquelle un secrétariat d’urgence a été organisé pour entériner les décisions de Badara Mamaya Sène. D’autres rencontres sont prévues pour définir les cadres d’action et de collaboration entre les différentes structures des formations politiques concernées ». Avec cet accord, on peut dire que Macky Sall a fait une grosse pêche en s’alliant avec la première force politique dans la commune de Rufisque.
En effet, aux dernières élections locales, la formation de BadaraSène a glané, elle seule, plus de 8500 voix là où son suivant qui avait fait une coalition, s’était retrouvée avec 3000 voix. Ce qui fait que la Coalition de l’Avenir s’est retrouvée avec 20 conseillers à la ville et 5 conseillers au niveau du Conseil départemental. Le porte-parole de Badara Mamaya Sène a rappelé également que sa formation politique est présente dans des régions comme Sédhiou , Saint-Louis et Kaffrine.