Macky peut gouverner sans problème même en cas de cohabitation…Le régime au Sénégal est présidentiel

«Le Président a des pouvoirs… qui lui permettent de gouverner sans l’appui d’une majorité parlementaire» selon Me Babou, ancien ministre et ex président de la commission des lois à l’Assemblée nationale
« Je peux dire tout de suite que je ne crois pas à cette hypothèse. Je connais l’homme pour l’avoir côtoyé alors qu’il était chef du gouvernement dans lequel j’ai été ministre, puis président de l’Assemblée nationale. Ce vécu me permet de dire donc que l’homme ne reviendra pas sur son engagement de réduire la durée de son mandat de 7 à 5 ans…Je n’envisage donc pas, une seule fois, de voir Macky Sall revenir sur cet engagement…Quid d’une cohabitation en 2017? Je puis vous dire que cette hypothèse n’est pas dans ses calculs (Macky Sall-Ndlr). La France a connu la cohabitation sous la présidence de Jacques Chirac, le gouvernement de l’opposition était dirigé par Lionel Jospin. Mais, au Sénégal, constitutionnellement, le Président a des pouvoirs extrêmement importants qui lui permettent de gouverner sans l’appui d’une majorité parlementaire. Il a des pouvoirs propres qui font que notre régime est plus présidentialiste que parlementaire. Je ne vois dans aucun cas de figure ici, au Sénégal, un président de la République être gêné par une opposition à l’Assemblée nationale. Et d’ailleurs, je n’envisage pas, personnellement, une cohabitation entre l’opposition et le pouvoir. Je pense que cela est plus une hypothèse d’école que quelque chose qui soit fondée sur la réalité. » a dit Me Babou interpellé par Sud Quotidien