Macky offre 130.000 euros à l’APR de France…Et depuis lors c’est la bamboula, la zizanie et la frustration

Même si le président Macky Sall a tenté de réconcilier les différents responsables de l’Alliance pour la République au pays de Marianne, la guerre a repris de plus belle.En effet, Macky Sall avait permis les retrouvailles du coordonnateur Demba Sow et d’Abdourahmane Koïta, en nommant ce dernier au poste d’adjoint, pour relancer l’APR dans l’Hexagone.Le nerf de la guerre est la nouvelle pomme de discorde. La Délégation des Sénégalais de l’extérieur (DSE) avait demandé des moyens pour mener à bien son travail. Le président Macky Sall a mis discrètement à leur disposition un budget de fonctionnement de (130.000 euros) gérés par le Consul Général à Paris en leur fixant un objectif de 100 sections. Depuis que cet argent est rentré dans les caisses, les comportements ont changé. Un groupe de cinq personnes (G5) est né, avec pour objectif le contrôle de cette manne au détriment des autres. La directive étant de verser une subvention de 2 000 euros à chaque nouvelle section créée, des structures fictives ont commencé à pousser comme des champignons en France, dans le but d’en bénéficier.Plus grave encore, cet argent est géré par le Consul général du Sénégal à Paris, qui était censé représenter tous les ressortissants du pays. Comme si cela ne suffisait pas, un minibus acheté par la DSE a failli être muté au nom d’un certain Agne, le nouveau bras droit du coordonnateur. Pire, le parti a acheté un siège pour rien, puisqu’on ne s’y réunit presque jamais. Pour tous ces griefs, le groupe des 5 (G5), dont les membres s’étaient rendus à Dakar pour une audience avec le président Sall, a été accusé de détournement de fonds, à travers une trésorerie parallèle.Les moyens octroyés par le président Macky Sall, au lieu de régler les problèmes, en ont créé beaucoup plus. Selon une source très remontée contre le groupe des 5 va plus loin « nous avons Demba Sow comme coordonnateur mais c est Madame Mbacké qui dirige et décide presque tout» Autant dire que les problèmes de l’APR en France, ce sont ses propres membres. Avec 35 nominations dans leurs rangs, Macky Sall a fait beaucoup plus pour ses militants en France que ceux des autres pays de la diaspora. Seneweb