Macky interpelée sur un partage honteux de milliers parcelles à Fatick

ATTRIBUTION DE PARCELLES A FATICK : LE HONTEUX  « TONG-TONG » DE BOUKI.

 Depuis une décennie, quelques 4000 demandes de parcelles à usage d’habitation ont été adressées aux autorités compétentes  par les populations de la Commune de Fatick. L’écrasante majorité des demandeurs vit au dessous du seuil de pauvreté dans une ville considérée comme l’une des moins pourvues du Sénégal. Il leur a fallu donc attendre un peu plus de dix ans pour enfin voir une liste d’attributaires du lotissement dénommé « JAXAAY/COMMUNE DE FATICK ».Cette liste a été rendue publique le Mardi 05 JUILLET 2016,veille de la Korité ;un tel choix a été fait pour casser toute la nébuleuse et tout le manque de transparence qui entoure lesdites attributions. En effet, les FATICKOIS étaient occupés plus aux préparatifs de l’AID EL FITR qu’à aller consulter une liste d’attributaires de parcelles affichée à la Mairie. Le bruit qui devait suivre a donc a été étouffé et supplanté par des murmures, des plaintes et complaintes dans le silence des arbres à palabre des SINE SINE. Une très grand nombre de demandeurs a été laissé en rade et priorité a été donnée à tous les Conseillers municipaux, aux agents municipaux quel que soit leur rang, aux délégués des différents  quartiers de la ville, aux chargés de mission, conseillers et autres collaborateurs du Maire et Ministre de Fatick, à plusieurs Directeurs nationaux de sociétés ou d’agence de l’ETAT, à des adjoints au Maire, à son secrétaire général, à son grand frère actuellement Inspecteur d’académie d’une région du Sénégal, …Un véritable scandale foncier se déroule à Fatick Commune et ce, bien avant l’attribution légale actuelle même de ces restes de parcelles. C’est un « carnage foncier »pour reprendre les termes d’un vieillard dont le pauvre bâtiment a été démoli sur la zone aujourd’hui concernée et actuellement non attributaire quoiqu’ayant dûment formulé sa demande comme nous, citoyens de la Commune. Un « TONG-TONG »digne de ce nom, s’était exclamée une veuve, elle aussi disqualifiée quant aux attributions. A Fatick, une nouvelle élite détient l’essentiel du foncier et personne ne comprend une telle manière de s’enrichir dans l’exhibitionnisme et l’insolence. De petites gens de la basse société fatickoise d’il y a 4 ans seulement sont devenues subitement et immensément riches  de nos jours par la grâce du foncier. Cela est avéré et le Président de la République, Maire honoraire de la Commune est encore une fois  interpellé. Le sachant attaché au principe sacro-saint de la bonne gouvernance et de la reddition des comptes et surtout de l’équité,  avec la création de l’OFNAC et la promotion des organes de contrôle, j’ose espérer qu’il sévira le plus vite possible concernant ce énième scandale relatif à ces attributions catastrophiques, cette confiscation du droit à la terre des Fatickois, cette boulimie foncière.Trop c’est trop ! Je vous en conjure, Excellence afin que des comptes vous soient rendus par l’actuel Maire ainsi que les Chefs des services des Domaines de Fatick.Vous aurez suffisamment d’éléments de preuve et vous aurez les coudées franches quant à votre arbitrage idoine. Depuis l’avènement du Président SALL, tout se partage presque à la méthode « BOUKI » .Et  nous avons toujours laissé faire s’agissant des billets à la Mecque ou à Rome, des moutons de Tabaski, des appuis au Magal, Gamou et autres évènements puisque c’est souvent par rapport à l’appartenance politique qu’on est servi mais dans le cas actuel, il s’agit des citoyens de la Commune, exclusivement  et malheureusement, ce principe a été délibérément violé. L’écrasante majorité de la population fatickoise a été exclue des attributions du 05 juillet et personne ne comprend que les plus nantis se servent avant les necessiteux.Nous aurions pu citer des noms puisque disposant de la liste mais pour des raisons morales nous pensons que le plus nécessaire était d’abord et encore une fois, d’alerter puisque l’heure est grave. Quelle disposition de l’acte 3 de la décentralisation stipule qu’en matière d’attribution de parcelles, priorité est d’abord donnée aux conseillers municipaux, agents municipaux , Directeurs nationaux, PCA, chargés de mission, Conseillers techniques du Maire, Adjoints au Maire , Conseiller spécial de la première Dame, Délégués de quartiers, Inspecteurs d’Académie, Secrétaire Général du Maire… ? Si un tel article existait dans le texte, où va le Sénégal ? Le jeu d’enfants qui a actuellement cours dans la ville du Chef de l’Etat a trop duré et il faut que cela cesse. Quoiqu’appartenant à l’opposition, je demeure convaincu que le Président de la République est un républicain profondément attaché aux valeurs d’éthique. Je reste rassuré que dans les plus brefs délais et par sa contribution, de l’ordre sera remis dans beaucoup de questions ici à Fatick.Je connais aussi la grande dimension sociale de madame la première dame qui, à coup sûr, ne manquera pas de remonter les bretelles à son cher conseiller spécial encore attributaire de parcelle afin que pour des raisons d’éthique, il cède la sienne aux plus pauvres que lui. Enfin nous prions la presse locale ainsi que les organisations de la société civile représentées à Fatick, d’être plus regardants quant aux nombreuses irrégularités qui s’y déroulent depuis des années, dans la gestion des affaires publiques.

Vive le Sénégal ! Vive la Commune de Fatick ! Vive les populations fatickoises !

Mamadou Biguine GUEYE

Enseignant

Militant du Grand Parti.

Commune de Fatick.