Macky gagne des points dans le SUD…La population de Bignona accueille à bras ouverts les réformes

Les propositions de réformes proposées par le Président de la République continuent d’alimenter les débats au Sénégal. Xibaaru donne la parole aux populations vivant dans le département de Bignona. Enseignants, commerçants, femmes au foyer, transporteurs, tous ont donné leur avis sur les réformes à venir notamment sur la réduction du mandat présidentiel. Globalement, la population approuve les changements envisagés mais reste divisée sur la réduction du mandat. Si certains pensent que le mandat doit être fixé à 5 ans pour être dans la mode des grandes démocraties, d’autres par contre, estiment qu’en 5 ans aucun président ne peut faire des réalisations dans un pays pauvre comme le Sénégal. Mais ceux qui soutiennent le mandat de 5 ans argumentent pour dire que l’objectif de chaque Président élu ne sera pas de tout faire en 5ans, l’état étant une continuité. En plus, ils estiment que Macky peut se limiter à ses 5ans car n’ayant pas convaincu en 4ans de magistère. Trop tôt rétorquent les seconds, qui sont convaincus qu’après les réformes en cours qui permettront de consolider et de renforcer les institutions ainsi que la décentralisation et la déconcentration, le Président pourra alors s’occuper librement du développement. C’est en ce moment seulement que le Président peut alors faire 5 ans ou 4 ans si les sénégalais le souhaitent. Mais pour l’heure, il aurait dû terminer ses 7 ans et aller jusqu’au bout des réformes. Le référendum nous dira ce que veulent les sénégalais dans leur majorité mais nos interlocuteurs sont d’accord sur un point, le respect de l’engagement pris devant le peuple.

L.BADIANE pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Arrêtez de prendre vos lecteurs comme des demeurés en les faisant croire que vos désirs sont les réalités du moment. Encaissez ce qu’ils vous donnent, le reste appartient au peuple. Et pour votre gouverne aucun homme politique dans l’histoire du notre cher Sunugal à gagné avec les voix de son parti. Alors cesser de penser que vos écrits ont quelque chose sur les changements politiques.

Les commentaires sont fermés.