Macky frappe encore Baldé…Après le référendum, L’APR prend le porte-parole de l’UCS

Les déboires continuent pour le Président de l’Union des Centristes du Sénégal (Ucs) Abdoulaye Baldé, député-maire de Ziguinchor qui, après avoir perdu les consultations référendaires dans sa commune,  perd le porte-parole de son parti Samsidine Sow. Ce dernier a officialisé, hier, sa démission du parti lors d’une conférence de presse tenue à Ziguinchor, en présence de responsables de l’Apr de la commune.

« Je démissionne de l’Ucs pour rejoindre avec mon mouvemen t (Mouvement And Deffar Ziguinchor Ak Samsidine Sow ) le mouvement And Falat Macky Ak Doudou Ka, dirigé par l’Administrateur du Fongip. Il s’agit d’une rupture de vision et  de principes qui sous-tendent nos choix, nos options et nos orientations politiques … », a-t-il déclaré avant de préciser « que  l’heure de la rupture a sonné et nous avons décidé, après avoir mûrement réfléchi sur les enjeux liés au développement économique et social de notre région en gén0éral et de notre ville en particulier de démissionner de l’Ucs et pour ce qui me concerne mon rôle de porte-parole national et membre du comité exécutif national». Et comme si cela ne suffisait pas, le désormais ex porte-parole de l’UCS annonce en même temps sa démission de son poste de directeur de communication et des compétences transférées à la mairie de Ziguinchor.

Elargir les bases sociales et politiques du Président Macky Sall en Casamance, en vue de sa réélection en 2019, c’est entre autres paris que se fixe aussi l’ex-centriste qui pose toutefois une condition à son adhésion à l’Apr. « Si le Président fait de Doudou Ka, le coordonnateur de l’Apr à Ziguinchor, je rejoins l’Apr». Dans la foulée, Samsidine Sow a précisé qu’il ne sera derrière aucun autre responsable de l’Apr à Ziguinchor autre que Doudou Ka. «  Doudou Ka est le seul leader en Casamance qui a fini de convaincre les populations du sud et de susciter un engouement populaire immense autour de sa personne »

Toute chose qui pousse l’ex porte-parole de l’Ucs à réclamer une forte récompense pour Doudou Ka par le président de la République. Cette démission de Samsidine Sow de son poste de porte-parole de l’Ucs survient quelques semaines après les actes de défiance posées par les centristes Georges Mansaly, coordinateur communal de l’Ucs, et du député Kady Diédhiou qui avaient pris le contrepied de Baldé en appelant à voter Oui, lors du dernier référendum. Preuve d’une mauvaise passe que traverse la formation de Baldé,  l’Ucs dont certains membres et responsables minimisent l’ampleur de tels départs.

Sud Quotidien