Macky fait la leçon aux jeunes de l’APR…Mais le célèbre « Xème » accuse le président de faire tout le contraire de ce qu’il dit

Les jeunes apéristes doivent être les premiers à comprendre les discours en double langage de Macky Sall. Si non il faudra se demander en quoi ils sont apéristes. Macky a un langage pour la fabrication des titres de la presse des 100 (ce langage est républicain, respectueux des croyances religieuses, et axé sur le développement), et un autre langage pour sa réélection. Et du fait que sa réélection ne se fera jamais par un respect de la république, ce dernier langage là viole tout ce qu’il y a d’humain.
Tenez.
• Mame Mbaye Niang avoue avoir organisé les émeutes de Dakar avec leur corollaire de 14 morts, il est nommé ministre.
• Barthélémy Diaz avoue avoir tué, il est sorti de prison et « nommé » député.

• Abdoulaye Daouda Diallo fait inscrire son frère qui se trouve à l’étranger dans les listes électorales, sans sa présence, il est chargé de l’organisation des élections.

• Farba Ngom sort son arme à chaque fois qu’il en a envie (sauf quand il est séquestré et tenu en otage, en brousse, lors des élections locales), il est chargé de toutes les organisations de Macky.

• Abdoulaye Daouda Diallo fournit des cartes d’identités même à des morts et des mauritaniens, la CENA le reconnait, mais Macky trouve qu’il est assez neutre pour avoir la charge des élections.

• Moustapha Diop insulte les inspecteurs d’état et refuse un audit, il a la charge des financements des femmes.

• Cheikh Kanté refuse toujours de répondre à une convocation de l’Assemblée, il reste le maître du Port et le financier de la politique de Macky.
Etc, etc…..
Si Macky Sall demande aux jeunes apéristes de ne pas être arrogants n’est-ce pas leur demander de ne pas être ambitieux, de renoncer à être nommés ministres ou directeurs par lui ? Facile donc que ces jeunes comprennent que ce langage-là ne leur est pas adressé mais est destiné à la presse des 100 pour la confection des titres de formatage des cerveaux.
Tout sénégalais honnête sait que Macky Sall récompense l’arrogance, il paie le mensonge. Et wallahi ce n’est pas un jeu de mots que de le dire. Tout dépend juste de la direction de l’arrogance et du mensonge.

Xème