Macky fâche encore des militaires…Ils crient à l’injustice et accuse le Chef d’etat-major

(Photo Macky et le ministre des Forces armées)…Ça râle dans la grande muette. Quatre jours seulement après l’application du décret portant augmentation des salaires, indemnités et autres primes des officiers et élèves officiers militaires et de la gendarmerie, les médecins militaires, qui se sentent laissés en rade par cette mesure, crient à l’injustice. Dans les colonnes de L’As, l’un des contestataires exprime sa rage sous le couvert de l’anonymat : « A la lecture du décret, on ne peut qu’être indigné. Si l’exhaustivité a été recherchée au point de prendre en compte les personnels navigants, les ingénieurs, entre autres, on ne peut pas accepter de ne pas voir y figurer les médecins du service des Armées. Si la qualification fait partie des critères, les officiers de santé ne peuvent être exclus des ayants droit (…) Ces officiers qui bénéficient aujourd’hui de ces primes, ne sont pas plus méritant que ceux de la santé. Ce sont les derniers des promotions des écoles militaires d’enseignements supérieurs. Leur niveau d’étude n’arrive pas à la cheville de celui des médecins militaires qui comptent des agrégés dans leurs rangs ». Le Général Mamadou Sow est accusé d’être à l’origine de cette « injustice ». Selon une source du journal, le Cemga n’a aucune considération pour ce corps militaire depuis sa nomination.