Macky et le dialogue national ont goûté « la coupure » de la Senelec…Le Palais était dans le noir

Parlons de la cérémonie de lancement de dialogue national pour parler d’un fait qui a surpris plus d’un. C’est le fait que la présidence soit privée d’électricité. Eh oui ! Pour dire que Senelec est démocrate et ne fait pas le distinguo entre puissant ou pauvre. Donc il n’y pas seulement que les goorgoorlus qui sont les seules victimes des coupures d’électricité. Le palais présidentiel est aussi servi. Hier, lors du dialogue national, le courant est parti au moment où Cheikh Tidiane Gadio prononçait son discours, c’est-à-dire à 20h50 pile, provoquant des hummmm, ohhhhh ! Mais, heureusement, le locataire de l’avenue Léo-poète n’est pas un pauvre goorgoorlu : il a un puissant groupe électrogène. Ainsi le dialogue s’est poursuivi tout aussi sereinement.