Macky et Dionne recadrent les belligérants de l’APR…

La réunion, hier, du Secrétariat exécutif national (Sen) de l’Alliance pour la République (Apr), a été houleuse par moments, avec des passes d’armes entre certains responsables « apéristes » de Dakar. Macky Sall et son Premier ministre ont finalement réussi à apaiser la situation.

Le Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (Apr) – qui s’est réuni, hier, sous la présidence du chef de l’État, Macky Sall – a été l’occasion, pour certains protagonistes, dans la lutte pour le contrôle de la formation présidentielle dans le département de Dakar, de solder leurs comptes.

Selon nos sources qui ont pris part au Sen, la rencontre a été marquée par des « passes d’armes épiques », notamment entre le député Me Djibril War, Directeur de l’Ecole du parti Apr, et Yakham Mbaye, Secrétaire d’État à la communication.

« Me War a fait une virulente sortie. Il s’est plaint des attaques contre sa personne. Il s’est insurgé contre le fait que de jeunes responsables de l’Apr, fidèles au Secrétaire d’État à la communication, l’aient violemment attaqué dans la presse pour ses positions sur l’Apr de Dakar », révèlent nos interlocuteurs, qui soulignent que « Yakham Mbaye a fortement répliqué ».

« Le Secrétaire d’État à la communication a expliqué qu’il n’a fait que se défendre. Il a fait des reproches au Directeur de l’École du parti. Il a dit ne pas comprendre que Me War l’ait traité de militant de la 25e heure, alors qu’il est membre fondateur de l’Apr aux côtés de Macky Sall », précisent nos sources.

D’après nos interlocuteurs, il a fallu l’entregent du Président Sall et de son Premier ministre pour apaiser la situation. « Macky Sall a réconcilié sur le champ Me Djibril War et Yakham Mbaye. Quant au Premier ministre, il en a fait de même entre Abdoulaye Diouf Sarr et Yakham Mbaye. Des engagements ont été pris par les différents responsables pour que cessent leurs querelles de positionnement », affirment nos sources, qui informent également que le chef de l’État n’est plus dans la perspective de sanctionner qui que ce soit, suite à la défaite de « Benno bokk yaakaar » à Dakar.

« Il a salué le travail de Diouf Sarr, mais a tenu à souligner qu’il n’y a eu aucun sabotage pour faire perdre ‘Bby’ à Dakar. Il a révélé avoir joué sa partition, de même que Mimi Touré, Yakham Mbaye, et d’autres responsables », renchérissent nos sources.

Selon le communiqué rendu public à l’issue de la réunion, « le Président Sall a lancé un appel à taire les querelles, à donner la primauté au projet collectif et à l’intérêt général, en marchant d’un même pas, pour relever les deux grands défis : obtenir une majorité aux élections Législative et gagner au premier tour la Présidentielle »