Macky doit vite régler le cas « Amsatou Sow Sidibé »…Elle vit dans la galère depuis février

Représailles du Palais contre Amsatou Sow Sidibé : Me Assane Dioma Ndiaye et Seydi Gassama condamnent l’attitude de l’Etat  

La Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) et Amnesty international / Sénégal dénoncent «les mesures de représailles» dont fait l’objet présentement Madame Amsatou Sow Sidibé, limogée de son poste de Conseillère spéciale du Président de la République avec rang de Ministre.

Selon ces organisations de défense des droits de l’homme, son salaire «a été suspendu dès son limogeage en violation des dispositions légales et de la pratique Républicaine et alors qu’aucune attestation de suspension de salaire ne lui a été délivrée à ce jour pour lui permettre d’être prise en charge par son Corps d’origine». Ce qui fait que Madame Sidibé «est sans salaire depuis le mois de février alors qu’elle a des obligations familiales et des charges mensuelles à honorer», ont-elles constaté.

Me Assane Dioma Ndiaye et Seydi Gassama invitent ainsi le Président de la République à instruire les services compétents afin que son salaire soit établi en attendant la régularisation administrative de sa situation.

Pour rappel, Madame Sidibé est professeur titulaire de chaire à la faculté de sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.