Macky avait promis 25 ministres, il se retrouve avec 40 nullards au gouvernement…C’est inquiétant*

« C’est inquiétant, pour ne pas dire surprenant. Macky Sall s’est appesanti sur des principes et des valeurs pour se faire élire. Mais aujourd’hui, il a rompu le contrat qui le liait aux Sénégalais. C’est la conviction de Me Mame Adama Guèye. Dans une longue interview accordée à Le Quotidien, l’un des leaders de la plateforme Avenir Sénégal bi nu begg dresse un bilan pas du tout reluisant des trois années de Macky Sall à la tête du Sénégal. « D’abord, les ruptures promises aux Sénégalais ne sont pas encore au rendez-vous. Le président de la République n’applique pas les principes qu’il a lui-même déclarés. «La gouvernance sobre et vertueuse» est rangée aux oubliettes. Si on voulait mettre en œuvre une telle approche, on n’aurait pas un gouvernement avec 40 ministres alors que Macky Sall nous en avait promis 25. Pire, il a une armée de ministres-conseillers dont on ne connaît pas le nombre. Ce qui n’est pas normal, car nous avons le droit de savoir qui sont ces gens qui sont nommés dans ces postes », a expliqué l’avocat.

*Le titre est de la rédaction

2 Comments

  1. Je ne crois pas que la taille d’un gouvernement puisse être vraiment un sujet crucial de débat. Le Macky SALL a un seul impératif de résultat, le comment et le pourquoi ainsi que les stratégies, les ressources humaines à mettre à contribution et les moyens financiers à mettre en œuvre, dans le respect des règles de gestion, sont de sa seule responsabilité.
    Le commentaire est libre…
    Si au Sénégal le premier gouvernement était composé de 12 membres ; ceci n’est pas un fait extraordinaire, en 1959 – 1960, combien d’intellectuels il y avait au Sénégal ? La population était estimée à environ 1.000.000 de personnes. Les indicateurs de montée de la pauvreté n’étaient si exponentiels. Les problèmes de santé, d’éducation et de cadre de vie étaient moindres. Un gouvernement était construit en conséquence.
    Au fur et à mesure que les problèmes surgissent, les moyens et les stratégies pour faire face sont installés. On ne doit juger de la justesse de la taille d’un gouvernement qu’au moment de l’évaluation et peut être aussi en cours.
    A mon avis un gouvernement de 25 membres est possible mais il faudra beaucoup de Directeurs Généraux et de PCA et cela a un coût. Avant de faire des critiques faciles il faudrait évaluer les coûts et avantages.

  2. Ecoutez Aboubakhar, ne vous attardez pas sur les écrits de ces pauvres types qui malheureusement se prennent pour des journalistes. En réalité, c’est de pauvres types ces crétins là. Je ne sais quel imbécile appartient cette pourriture de soit disant journal en ligne. Si les autorités pouvaient le fermer définitivement, ce serait un grand plaisir.

Les commentaires sont fermés.