Macky accélèrer l’intronisation de son vieux poulain…Tanor Dieng

Le président de la République Macky Sall a accéléré la cadence pour la mise en place du Haut conseil des collectivités locales, en fixant la date d’une partie e ses membres au 4 septembre prochain. Le projet de décret portant fixant la date du scrutin et la convocation du collège électoral pour l’élection des hauts conseillers a été adopté mercredi dernier lors du conseil des ministres décentralisé.
En effet, le Haut conseil des collectivités locales qui sera dirigé par Ousmane Tanor Dieng, va compter 150 membres dont 80 élus au suffrage indirect, selon les modalités définies par le Code électoral, et 70 nommés par le Chef de l’Etat.
Les mêmes sources de Libération renseignent que, comme pour le défunt Sénat, cette élection va concerner les conseillers municipaux et départementaux. Il est prévu un bureau par département alors que près de 11 000 conseillers sont appelés à voter.
Le ministère de l’Intérieur a d’ores et déjà effectué toutes les démarches nécessaires, à travers la Direction générale des élections, pour un bon déroulement scrutin.
Pour rappel, la création du Haut conseil des collectivités locales était un point majeur du référendum soumis au peuple sénégalais le 20 mars dernier. Aussi, il a été ajouté, après l’article 66 de la Constitution, un titre VI bis «DU HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES» et com- portant un article 66-1 ainsi libellé : «Article 66-1. – Le Haut Conseil des Collectivités territoriales est une Assemblée consultative. Il donne un avis motivé sur les politiques de décentralisation et d’aménagement du territoire. Une loi organique détermine le mode de désignation, le nombre et le titre des membres, ainsi que les conditions d’organisation et de fonctionnement de l’institution».