Macky accélère la mise en œuvre du PUMA…pour désenclaver et sécuriser les axes routiers

Macky veut une mise en œuvre diligente du PUMA (Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et Territoires frontaliers) pour la sécurisation des axes frontaliers et l’amélioration des conditions de vie des compatriotes qui vivent dans les localités transfrontalières. Aussi presse-t-il son Premier ministre Momo Dionne de renforcer l’action systématique des services de l’Etat dans ces zones à travers le Puma. Ce programme qui, dit-il « va être exécuté dans une dynamique de mutualisation des interventions avec le Pudc et le Promovilles, doit intégrer, 3 composantes fondamentales, à savoir la sécurité frontalière ; le désenclavement routier, fluvial, maritime, téléphonique, numérique, etc. ; et le développement durable, à travers la réalisation d’infrastructures de base (écoles, structures de santé, électrification, hydraulique) et la promotion d’activités génératrices de revenus ».

Et pour faire avancer les choses, il demande à son gouvernement de veiller à la programmation, dans la loi de finances rectificative (Lfr) de crédits budgétaires nécessaires au lancement du Programme « Puma », dans les régions de Kédougou, Sédhiou, Kolda, Ziguinchor, Matam, Kaolack, Fatick, Tambacounda et Saint-Louis.  Mais, insiste-t-il, « auparavant, les gouverneurs de régions concernées sont invités à préparer, chacun en ce qui le concerne, un Schéma frontalier d’implantations d’infrastructures (S.H.E.F), qui devra être un cadre de référence pour la matrice d’actions prioritaires du « Puma ».