Macky a fait sauter trois députés…Pour opérer des entrées politiquement avantageuses…

C’est fait ! Le changement dans la constitution du nouveau bureau de l’Assemblée nationale promis par président, lors de sa rencontre avec les parlementaires de la majorité, est depuis hier, effectif. Même si le mouvement n’est pas d’une grande ampleur dans la mesure où la plupart des députés sont maintenus à leur poste comme c’est le cas pour le président sortant de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse et certains de ses vice-présidents, la nouvelle équipe comporte néanmoins quelques départs et arrivées mais aussi des changements de postes.

Parmi les déchus, on peut citer notamment Aimé Assine et Aminata Guèye (qui devient toutefois secrétaire élue) pour les postes de vice-présidents; Samba Diouldé Thiam et Samba Demba Ndiaye déchargés de leur fonction de secrétaire élus.

Les heureux élus de cette nouvelle équipe pour les postes de vice-présidents sont les députés Abdoulaye Makhtar Diop et Ndèye Lucie Cissé. Ils remplacent respectivement Aimé Assine et Aminata Guèye, tous deux de l’Apr, comme 7e et 8e vice-président de l’Assemblée nationale après l’adoption de la liste de la majorité.

À travers ce réaménagement apporté à la liste des vice-présidents, on peut sans risque de se tromper dire que le président cherche non seulement à maintenir son influence sur l’Alliance des forces de progrès dont est membre le député Ndèye Lucie Cissémais veut aussi enrôler toute la communauté Léboue dont Abdoulaye Makhtar Diop est le chef. Du coté des secrétaires élus, c’est Aminata Guèye et Yaye Awa Diagne qui occupait le poste du 8e vice-président dans le bureau précédent qui sont élues. Toutes les deux sont des députées de l’Apr.

1 Comment

  1. Pour ce qui est des lébous,c’est là qu’il se fout le doigt dans l’œil !

Les commentaires sont fermés.