Macky a entendu le cri de Ali Haiddar…Et demande au PM et au mlinistre de l’environnement de

Depuis les alertes lancées par l’écologiste et ancien ministre de l’environnement Ali Haiddar sur le pillage de nos forêts par des Chinois cachés en Gambie voisine, le président Macky Sall ne cesse d’insister sur la sécurité de nos frontières et la conservation de nos forêts. Et hier en conseil des ministres le Chef de l’Etat a demandé « au Premier Ministre, en relation avec les Forces de défense et de Sécurité, les services des Eaux et Forêts et parcs nationaux, de déployer, dans le cadre d’un Plan d’urgence de lutte contre la déforestation, toutes les ressources humaines et logistiques requises, en vue de mettre un terme à l’abattage illicite de nos formations forestières, particulièrement dans les zones orientale et méridionale du Sénégal. »

Et le président d’inviter le ministre de l’Environnement et du Développement durable, de mettre en œuvre, sur l’ensemble du territoire national, une campagne de sensibilisation autour de la sauvegarde de notre couvert végétal, d’engager, sans délai, la réforme du Code forestier, de promouvoir un nouveau cadre de gestion des parcs nationaux et
des réserves naturelles, ainsi qu’une économie forestière génératrice de revenus pour les populations locales et créatrice d’emplois verts, dans l’esprit des objectifs de développement durable (ODD).

Et c’est ainsi que le président a demandé au Premier  Ministre d’évaluer la mise en œuvre des recommandations de la première  Conférence nationale sur le Développement Durable, à piloter l’organisation, avant octobre 2016, de la prochaine édition qui portera sur le thème « Développement territorial et Gouvernance verte ». Il a aussi insisté sur le suivi des conclusions de la COP 21, et de préparer, d’ores et déjà, la COP 22 prévue à Marrakech en décembre 2016.

Xibaaru.com