Macky a compliqué la situation : peut-on avoir un président qui dit des choses et dit le contraire le lendemain ?

« Bien que sa décision entre dans les normes juridiques, il reste que le chef de l’Etat a créé une situation politique difficile. D’abord, pour son image mais surtout pour l’image des hommes politiques de façon générale puisque cette décision va poser un problème de confiance. Les citoyens risquent de ne plus avoir confiance à sa parole et ce serait quelque part une désaffection par rapport à l’opinion publique. Cette décision va donc créer des remous politiques. Tout le débat va tourner autour de cela. Du point de vue de l’opinion publique, il va avoir une sorte de discrédit et cela n’honore pas les hommes politiques dans leurs façons de communiquer avec les populations. L’autre aspect, de façon générale, c’est qu’il va y avoir un débat entre acteurs politiques sur le non-respect des engagements pris, et l Cela va donc poser un problème de confiance, de crédibilité des hommes politiques au niveau de l’opinion publique ». a déclaré dans un entretien avec Sud Quotidien, le Pr Moussa Diaw, enseignant-chercheur en sciences politiques à l’UGB