L’Ujtl se donne tous les moyens pour obtenir la libération de Karim Wade avant de le porter à la tête de l’Etat

Les jeunes du Pds qui disent se réjouir de « la nouvelle décision du groupe de travail des Nations Unies qui confirme que Karim Wade est en détention arbitraire » exigent de Macky Sall, « non seulement sa libération immédiate, mais la réparation intégrale du préjudice subi ». Parce que selon Toussaint Manga fraichement élargi de prison et ses frères, « le mal causé à Karim est déjà trop profond. Il est plus que temps de mettre fin à cette cabale injuste et injustifiée. De bout en bout, tous ses droits ont été piétinés ». Ils ne manquent pas de fustiger « le comportement cynique et pernicieux des avocats de l’Etat du Sénégal ainsi que tous ceux qui pensent comme eux. Ils ont fait appel et ils ont été déboutés. Par conséquent le mieux pour eux est de se taire et consommer dignement leur défaite et nous épargner de leur attitude pleine de haine et de méchanceté ».
Pour ces responsables de l’Ujtl, « le comportement de Macky Sallet de son gouvernement dans cette affaire irrite et fait honte au peuple sénégalais qui ne mérite pas un tel affront ». Ils sont d’avis que « le Sénégal sous Macky est en réalité en passe de devenir un Etat de non droit. Sinon comment comprendre que les plus hautes autorités du Sénégal continuent de refuser systématiquement depuis 3 ans d’exécuter les décisions de justice internationale qui sont favorables à Karim, (avis du Groupe de travail de l’Onu, arrêt de la Cour de Justice de la Cedeao…) ». Qu’à cela ne tienne, ils annoncent qu’ils vont se battre « pour redorer le blason du pays en obligeant Macky Sall à respecter les engagements internationaux du Sénégal. C’est l’unique porte de sortie honorable qui s’offre à lui. Il est contraint de s’exécuter et de respecter l’avis du Groupe onusien en libérant immédiatement Karim, sans condition et sans artifice ».
Par contre, menacent-ils, « si Macky décide de se rebiffer et de piétiner une fois de plus une décision de la justice internationale, il sera alors vu comme un délinquant international et en marge des sacro-saints principes qui gouvernent les relations internationales. Et tout naturellement, c’est le Sénégal qui en pâtira ». Toussaint Manga & Cie estiment en outre que « Macky Sall doit prendre toutes les dispositions pour ordonner la libération de Karim, seul gage d’un dialogue politique viable dans un contexte marqué par un désenchantement généralisé ». Se voulant catégoriques ils persistent : « Par A ou B, Karim sera le candidat du Pds à la prochaine élection présidentielle. L’Ujtl se donnera tous les moyens pour d’abord obtenir sa libération, avant de le porter à la tête de l’Etat ».