« Lui et Moi » de Idrissa Seck rappelé à son bon souvenir…Il a trahi le secret du président

Abdou Karim Sall rappelle à Idrissa Seck son passé : « L’abomination auprès d’Allah est de trahir le secret des partenaires en enregistrant leurs conversations »

Le coordinateur des cadres APR du département de Pikine, Abdou Karim Sall, a apporté la réplique à Idrissa Seck qui avait qualifié de déshonneur le reniement de Macky Sall au sujet de son mandat. Et aussi avait parlé « d’abomination auprès d’Allah de ne pas respecter ses promesses ».
Pour lui répondre, Abdou Karim Sall a pioché dans les vieux dossiers d’Idrissa Seck et les fameux enregistrements de ses conversations avec la famille Wade.
« C’est cela une abomination auprès d’Allah de trahir le secret des partenaires, et sur ce rapport là Idrissa Seck est très mal placé pour donner des leçons de morale en ce qui concerne le respect de la parole donnée », dira-t-il.
C’est en fait des leçons de morale, ajoutera le DG de l’ARTP, qui sont irrecevables au niveau de notre parti, mais aussi au niveau du président. Si l’histoire d’enregistrement a fait le tour du monde, c’est parce qu’à un moment donné, quelqu’un l’a fait pour nuire quelqu’un qui était son fidèle compagnon », rappelle-t-il.
D’ailleurs, fera-t-il savoir, c’est « ce même Idrissa Seck qui a déclaré qu’il ne se présenterait jamais devant le Président Wade et il l’a fait ».
S’agissant des autres sorties virulentes contre le Chef de l’Etat, AKS de se demander est-ce que tous ces pourfendeurs « sont sur la bonne voie » et le Président « devrait-il suivre ces intentions qu’ils ont toujours nourries et qui consistent toujours à être en porte à faux avec la loi fondamentale qui est la constitution du Sénégal ».
Toute la classe politique avait en 2012, décidé de faire en sorte que le Président de la République Abdoulaye Wade ne puisse briguer un troisième mandat. « Le président Macky Sall en républicain après que le CC avait validé cette candidature avait été le premier à accepter cette décision et cela s’est traduit par le fait qu’il est allé directement vers les populations pour demander leurs suffrages » rappelle aussi AKS. Qui dira que ceux qui ruent aujourd’hui dans les brancards « sont ceux-là qui avaient contesté la décision du CC en menant leur campagne entre la place de l’Obélisque et la place de l’Indépendance. Je pense que ceux-là sont disqualifiés pour indiquer la voie à suivre ».
Le Président pour finir sur cette question « est allé jusqu’au bout de cette volonté de réduire son mandat » insistera-t-il.
Revenant sur l’objet de la rencontre qui était une cérémonie de distribution et de dédicace du livre « Macky Sall, Contre vents et marées » du journaliste Alioune Fall, le coordinateur des cadres APR de Pikine dira avoir jugé nécessaire que tous les militants devraient prendre connaissance de son contenu, tellement il est fidèle. « Nous considérons que c’est un chef d’œuvre de par la manière dont il a été écrit, mais aussi par la pertinence par laquelle son auteur a abordé les chapitres. Donc c’est un livre important de chevet pour les Sénégalais et ceux-là qui veulent prendre connaissance du parcours du Président. »

1 Comment

  1. Comme l’APR convoque le vieux dans le différend, que xibaaru nous aide alors à avoir l’opinion de Wade pour départager Idy et Macky!

Les commentaires sont fermés.