L’UCS corrige L’APR…Les réalisations de Baldé contre la désinformation et les contrevérités des « apéristes »

A la suite des jeunesses républicaines de Ziguinchor contre le Maire et Ziguinchor et Président de l’UCS, les jeunes du parti d’Abdoulaye Baldé ne se sont pas fait prier pour apporter la réplique. Point par point, les jeunes centristes ont administré un cours magistral à leurs homologues du parti présidentiel et xibaaru a eu copie de cette réplique musclée.
« le ridicule ne tue vraiment pas à l’APR ! Quand les adultes pataugent dans l’absurdité totale avec leurs déclarations insignifiantes et minables, on ne pouvait compter que sur les jeunes pour sauver la face. Hélas, cette jeunesse dite Républicaine est championne des contre vérités, de la désinformation et de la méconnaissance totale des règles les plus élémentaires de la vie politique de ce pays. Quelle honte pour le Sénégal ?
Quand cette jeunesse dite républicaine de Ziguinchor se permet de dire que la commune de Ziguinchor est dans « un cycle de régression depuis 2009 », c’est à la limite se moquer des Ziguinchorois qui dans leur écrasante majorité, ont, au soir du 29 juin 2014, accordé à Abdoulaye Baldé une victoire jamais vécue dans l’histoire politique du Sénégal et cela sur la seule base de ses réalisations entre 2009 et 2014.
C’est honteux de vous lire, désolant de vous écouter jeter du discrédit sur le ZIG FEST. Lorsqu’un maire se débrouille pour faire vivre la culture qui est un moteur essentiel de développement dans une ville carrefour comme Ziguinchor et que des jeunes inintelligents que vous êtes, se permettent dire que c’est du gâchis, il y a vraiment de quoi s’inquiéter.
Si vous n’êtes pas encore capable de comprendre que la mobilité du maire d’une commune est un indicateur de son engagement à résoudre les difficultés auxquelles font face ses concitoyens, vous ne le saurez plus jamais. Abdoulaye Baldé ne restera pas cloitrer à Ziguinchor pour se suffire des maigres moyens de nos communes et laisser les Ziguinchorois dans la souffrance que votre régime a choisi de nous plonger avec ses promesses à n’en plus finir ; il ira chercher les moyens ou ils sont pour soulager les Ziguinchorois.
Sur la question de l’assainissement, nous voudrions rappeler à ces jeunes républicains que de Jules Charles Bernard à Robert Sagna, en passant par Etienne Carvalho et Mamadou Abdoulaye Sy, jamais Ziguinchor n’a été doté d’un plan directeur d’assainissement tel que la fait Abdoulaye Baldé et son équipe et qui fera de ce problème un vieux souvenir. Ce plan directeur d’assainissement prend en charge la gestion des eaux pluviales et des eaux usées. La phase prioritaire est déjà entamé avec l’installation d’une station d’épuration des eaux de pluie à Boudody financé par l’Union Européenne et la construction de trois stations de pompage à Boudody, Santhiaba-Belfort et Diéfaye.
Il est bon aussi de rappeler à ces jeunes républicains, que la gestion des catastrophes naturelles relève de la seule compétence de l’Etat qui, par le biais de son ministère de l’intérieur doit déclencher le plan ORSEC pour sauver les populations.
Revenant sur la gestion des ordures ménagère, malgré qu’elle soit une patate chaude dans la bouche de toutes les collectivités locales, le maire de Ziguinchor n’a pas manqué de trouver des solutions idoines à cette question. C’est ainsi que dans le cadre du programme de gestion des déchets solides du fond mondial pour l’environnement, Ziguinchor après avoir présenté un projet en compétition avec les villes du Sénégal a été classé premier devant Kaolack et Tivaone pour bénéficier d’un financement de deux milliards pour la construction d’une unité de traitement des déchets solides, d’une unité de traitement des déchets organiques et d’une autre unité de traitement des déchet plastiques et industriels.
A côté de ce programme, la mairie de Ziguinchor, sur financement de l’Union Européenne, a initié le programme éco-quartier qui consiste à installer des GIE dans chaque quartier pour s’occuper uniquement de la collecte des ordures ménagères. Ce processus a démarré avec le renouvellement récent des conseils de quartier qui piloteront ces GIE en rapport avec l’ONG PACT.
Il est bon là aussi de rappeler que Ziguinchor constitue une exception sénégalaise en matière de gestion des ordures. La ville de Ziguinchor ne rencontre ces difficultés que trois mois sur douze du moment où dans d’autres villes comme Fatick, la ville du président de la république, les populations vivent avec les ordures douze mois sur douze.
Tout cela dénote la maturité, la bonne vision et l’aptitude managériale d’un maire qui n’a de souci que pour le bien être de sa population contrairement aux fausses allégations de ces jeunes républicains.
Il est lamentable d’avoir en face de soi, des jeunes qui n’ont aucune connaissance de l’évolution des affaires de la cité. Devront nous apprendre à ces jeunes républicains que le dossier de l’ANOCI a déjà été audité par les corps de contrôle de l’Etat (IGE et cours des comptes) et qu’aucune anomalie de gestion n’a été détectée ? Il faut tourner vos langues mille fois avant de dire des choses que vous ne maitrisez pas ! Cet acharnement judiciaire contre le maire de Ziguinchor ne se justifie que par la peur au ventre que cet homme a fini par installer dans les rangs de l’APR.
Nous comprenons aisément l’activisme débordante de l’APR ces derniers temps, ils ne parviennent jusque là pas à cacher leurs sentiments d’amertume et de honte suite à leur défaite humiliante au soir du 29 juin 2014.
Nous interpelons M. Doudou Ka qui se cache derrière ce mouvement AND TAKHAWAL YOKUTE (MATY), à faire la lumière sur sa gestion de la SOMAT en sa qualité de directeur financier. Cette gestion a fait couler beaucoup de salives et l’opinion n’est jusque là, pas éclairée. »

JEUNESSE CENTRISTES DE LA
COMMUNE DE ZIGUINCHOR

1 Comment

  1. Merci les jeunes centristes de ziguinchor votre réplique est claire et fondée. J’ai pitié de ces soit disant jeunes républicains.

Les commentaires sont fermés.