L’opposition prévoit un septembre chaud au Sénégal mais avec un discours différent : Pas que du « Karim Wade »

Les opposants réunis au sein du FPDR ne vont lâcher Macky dans le dernier mois de vacance au Sénégal. Ils comptent battre le macadam pendant tout ce mois. Mais cette fois, les opposants change de discours et orientent leurs griefs vers la demande sociale. Comme quoi tout ne tourne pas autour de Karim.
Dans un document reçu à la rédaction de xibaaru, Mamadou Diop «Decroix» et ses alliés disent avoir exprimé leur «grande déception, suite aux promesses mirifiques non tenues et l’abandon dont les populations sont victimes».
«Les paysans n’ont pas de semences, pas d’engrais, pas d’intrants ; les jeunes citadins munis de diplômes ou de références professionnelles n’ont pas de travail ; à Mbour ou au quai de pêche de Dakar, les pêcheurs se sont plaints des accords de pêche avec l’Ue et d’autres agressions du pouvoir contre la filière ; à Dakar, ce sont les couches défavorisées qui survivent grâce au secteur informel qui sont attaquées, déguerpies, leurs biens saccagés ou encore les habitants de la zone de l’aéroport qui ont vu leurs habitations détruites», révèlent «Decroix» et ses alliés.