L’opposition cautionne un principe de la CREI…Uniquement pour Macky : c’est hallucinant !

Le Sénégal a-t-il une opposition sérieuse ? La question mérite d’être posée à nos politiciens surtout ceux de l’opposition qui cherchent toujours la petite bête à travers un débat improductif et inutile.

Avant le référendum, c’était le Wax waxeet.

Pendant la campagne du Référendum, c’était le riz pour un oui.

Après le référendum, c’est l’achat de conscience.

Et maintenant pour l’appel au dialogue, on a droit à un sévère leçon sur la nationalité servie par le député Mamadou Lamine Diallo du mouvement Tekki.

Lors d’une rencontre avec la presse au siège de son mouvement, le député a répondu à la question de savoir quelle était sa position par rapport à l’appel au dialogue du Chef de l’Etat…Et voici ce qu’il dit : « « Macky Sall doit répondre aux accusations de Abdoulaye Wade avant d’appeler à un dialogue. Il faut que l’on sache si nous parlons à un Américain, un Chinois ou un Français…. »

Encore l’histoire de la nationalité qui revient au-devant de la scène politique.

Mamadou Lamine Diallo de a soulevé un autre débat pour répondre à une question ponctuelle sur l’appel au dialogue du président de la république. Il pouvait simplement dire « NON au Dialogue ».

Mais ce que le député oublié c’est qu’il a voté NON à la réduction du mandat de celui dont il ne connaît ni la nationalité ni ses origines et qui est son président de la république, Macky Sall.

Il aurait dû ne pas participer au référendum s’il doutait de la nationalité de Macky.

Et Mamadou lamine Diallo qui a toujours critiqué la CREI (Cour de Répression de l’enrichissement illicite » et son inversion de la charge des preuves fait la même chose que la CREI. Wade accuse Macky et c’est à Macky d’apporter les preuves de son innocence…Et pourquoi alors cette opposition critique la CREI ?

Tous les opposants ont demandé à Macky d’apporter la preuve qu’il a exclusivement la nationalité sénégalaise. Comme la CREI a demandé à Karim d’apporter les preuves de son innocence…

Quelle déroute !

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

3 Comments

  1. Ils ont pu titrer, et la plupart du temps dans le cadre de publireportages payés, des « Mimi Touré a pris sa revanche sur Khalifa Sall », « Idy a perdu le département de Thiès », « Aïda Mbodj a perdu… », Baldé a perdu… » Gakou a perdu… », Omar Sarr a perdu… », « Moussa Sy a perdu… », « Khoureysi Thiam a perdu… », etc.
    Des « vengeances » et des « défaites » qui leur étaient restées au travers de la gorge depuis 4 ans. Et pour en arriver à bout, ils se sont partagés 1 213 bureaux de votes fictifs. Quelques bureaux fictifs, suivis d’un gros titre dans la presse et la « vengeance » est dans la poche.
    A Mimi 20 bureaux fictifs, par exemple. Et elle doit organiser une conférence de presse pour annoncer qu’elle vient de se venger. Ndeysane ! Donc ça faisait autant mal ? Mais avec des bureaux fictifs, elle ne s’est vengée que dans les titres de presse.
    A l’APR Thiès il faut attribuer un quota de 100 bureaux fictifs, parce que l’enjeu est de taille. Il faut pouvoir titrer que Idy a perdu ce qui est présenté comme son fief.
    A Guédiawaye le frère du président avait aussi besoin de son quota de bureaux fictifs. Et pour le titre de presse qui devait suivre. Aliou, tu es journaliste, on met quoi ? « Gakou perd chez lui » ou « La déroute de Gakou » ? Mettons « La déroute de Gakou chez lui ».
    Sidiki Kaba s’est trop vite affolé pour voter dans la poubelle. Quelques bureaux fictifs pour lui remonter le moral.
    Un gros lot de bureaux fictifs à Bambey pour couper à Aida Mbodj ses fanfaronnades. Un autre lot de bureaux fictifs pour effacer dans les titres de presse que la Casamance est le fief de Baldé.
    Sada Ndiaye avait fait le sacrilège de battre Macky dans le village de sa mère. Lui, on le supprime simplement de la liste des votants. Ainsi, puisqu’il n’existe plus comme électeur, il ne pourra pas faire le dos rond.
    Dans la perspective des prochaines élections, il ne doit plus exister, dans la mentalité des sénégalais, et parce que la presse va le répéter, une zone dite fief d’un opposant. Seuls les gens de Macky, et lui même pour Fatick, doivent avoir des fiefs. Et pour y arriver, une solution simple: un partage de 1 213 bureaux fictifs, et des titres de presse qui vont s’en suivre.

  2. Mobel sira je me demande qu’est qu’ils ont pu bien te proposer pour que tu ose nous sortir ces torchons???

  3. Votre site devient de + en + pénible , sans interet , depuis le virage opéré dans votre ligne éditoriale avec vos super héros et vos tetes de turc ( Wade père ,Wade fils, Khalifa Sall et accessoirement ,Balde et autres de l’opposition ).Cela vous décrédibilise .

Les commentaires sont fermés.