L’opposant au pouvoir, Serigne Mbacké Ndiaye parle : « trop de députés à l’Assemblée… »

Réduire de manière drastique ce qu’il a qualifié de pléthore de députés à l’Assemblée nationale, de 150 à 100 élus du peuple. C’est le souhait ardent de Serigne Mbacké Ndiaye, le patron de « Convergence Libérale et Patriotique » (Clp), par ailleurs ancien ministre sous le régime de Me Abdoulaye Wade.

À Diourbel dans le cadre de sa tournée nationale pour l’installation des bureaux des conventions régionales, Serigne Mbacké Ndiaye est largement revenu sur les sept propositions de son parti.

Il s’agit entre autres mesures de l’interdiction des coalitions aux législatives, l’obligation pour tous les partis d’y participer, la prise en charge par l’État des partis classés parmi les dix premiers de cette élection, la suppression de la liste nationale et l’élection des députés par un scrutin uninominal à deux tours.

Dans le même sillage, Serigne Mbacké Ndiaye préconise également un nombre de quatre-vingt-dix députés en plus des dix autres de l’extérieur, la suppression des salaires des députés et leur remplacement par des indemnités de session, et enfin la présentation de liste de parité.