L’OFNAC traque les pauvres et oublie les vrais riches corrompus…La cellule anti corruption arrête une infirmière

L’Ofnac, cette cellule qui lutte contre la corruption semble orienter ses objectifs vers la basse classe. Au lieu de s’occuper de la corruption dans les hauts milieux, cette cellule cherche la corruption dans la vente de médicaments. Le journal l’As évoque la vente de médicaments dans le cadre de la CMU (Couverture maladie universelle) et rapporte que l’OFNAC (Office national de lutte contre la corruption et la concussion) a interpelé une infirmière à Tivaouane Peul dans le cadre d’un vaste enquête qu’il a déclenchée’’.
Pour des broutilles de médicaments, l’Ofnac va chercher des infirmières et les accuser de corruptions. Quid des plaintes à l’OFNAC contre plusieurs autorités étatiques ? Et ces plaintes contre la corruption dans la police et dans les services administratifs ? Macky doit recadrer cette dernière et lui donner la vraie feuille de route.
Car les services de Nafi Ngom préfèrent arrêter des pauvres comme cette infirmière de Tivaouane Peul…Tchipiri !

Penda Sow pour xibaaru.com

Partager