L’ivoirien impliqué dans l’affaire des faux billets de Thione Seck arrêté par la Gendarmerie

L’affaire des faux billets impliquant le célèbre chanteur Thione Seck n’a pas fini de livrer tous ses secrets. En effet alors que le leader de Ramm Dann Dort depuis presque une semaine à Reubeuss, nous venons d’apprendre de source sûre que l’ivoirien considéré comme le cerveau de cette bande est arrêté par les gendarmes de Gorom.

Les pandores de la Brigade de Gorom dans la banlieue de rufisque, ont réussi, hier lundi, à arrêter le cerveau, de nationalité ivoirienne du réseau de faux billet de banque qui défraie la chronique depuis quelques temps.

Selon des sources concordantes, c’est en complicité avec un chauffeur de taxi clando, que le spécialiste qui était activement recherché par la gendarmerie depuis que le chanteur Thione Seck est finalement tombé dans les griffes des hommes en bleu.

Pour rappel, Thione Seck, 60 ans, a été arrêté le soir du 27 mai à son domicile de Dakar par la gendarmerie et placé en garde à vue à la suite d’une enquête sur d’importantes transactions en devises étrangères impliquant son entourage professionnel et familial. La presse sénégalaise a fait état de la découverte dans sa maison de fortes sommes en faux billets d’euros et de dollars évaluée à 41 milliards de Fcfa.

« Dès que l’ivoirien m’a serré la main, je lui obéissais au doigt et à l’œil »

A son arrestation Thione Seck avait confié aux enquêteurs qu’il a été victime de pratiques mystiques. «C’est d’abord un Gambien qui m’a appelé de la Suède pour me parler d’une tournée. Ensuite quelques jours plus tard, un ivoirien est venu me remettre une mallette remplie de coupures d’euros ».

« La deuxième fois, le même gars est revenu chez moi mais dès qu’il m’a serré la main, je lui obéissais au doigt et à l’œil. Ainsi, il m’a demandé de lui trouver 85 millions de F CFA pour lui permettre de voyager, le temps qu’on finalise le contrat avec nos avocats » rempile le papa de Wally Seck.

« Je lui ai remis séance tenante la somme sans broncher lorsque quelques jours plus tard des gendarmes m’ont dit que je suis soupçonné d’avoir en ma possession des faux billets, j’ai compris que j’ai été ensorcelé par des escrocs. Mais c’est seulement le lendemain de mon interpellation à la gendarmerie lorsque je me suis réveillé que j’ai retrouvé mes esprits. C’est comme si on venait de m’ôter un voile noir de mes yeux,…», a-t-il conclut.