L’Imam Ratib de Dakar, El Hadj Alioune Moussa Samb : Un naufragé politico-religieux…

Décidément rien ne peut résister à cette chose complexe et opaque surtout dans une petite contrée qui s’appelle le Sénégal .La politique manipulatrice et conspiratrice n’a pas fini d’étendre ses tentacules.
Elle a eu raison sur Alioune Moussa Samb : Imam de la grande mosquée de Dakar en marge de la prière célébrant la fête de l’Aid el Fitr.
Qui aurait pu croire qu’un Imam puisse se permettre le jour de l’Aid-el-Fitr, le temps du sermon, désarçonner et désenchanter les fidèles, outrepasser de ses prérogatives musulmanes et s’accaparer de telles politicailleries.
L’Imam de la grande mosquée de Dakar a raté son sermon, pourtant tant attendu. Comme à l’instar de ses prédécesseurs, il aurait dû épargner les fidèles, à la communauté musulmane, bref le sénégalais tout simplement à un prêchi-prêcha politique qui a fini par assombrir son prêche.
L’invite faite au président de la République de se dédire afin d’opter pour un mandat de sept ans est religieusement inacceptable pour les musulmans, car le mensonge est un péché, le respect à la parole est sacré ; et est politiquement incorrecte car une telle invite va à l’encontre de la clameur populaire sur cette question de la durée du mandat du président.
L’Imam Alioune Moussa Samb est devenu un naufragé politico-religieux comme tous ceux qui ont eu et auront à tenter de désacraliser la parole donnée.
Khadim Ly
khadimly@hotmail.com