Liberté provisoire pour Bourgi, Pouye et Diassé

Les coaccusés de Karim Wade ont finalement bénéficié d’une liberté provisoire, a-t-on appris de source bien renseignée. Bibo Bourgi, Mamadou Pouye et Pape Ibrahima Diassé, condamnés par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), et en prison depuis avril dernier, seront libres de rentrer chez eux, ce mardi soir, renseigne notre source.

Un acte posé par le pouvoir au lendemain du dialogue national initié par le président Macky Sall qui a tendu la main à l’opposition, est ce une étape vers la libération de Karim ? En tout cas le dialogue renferme bien des choses.

 

2 Comments

  1. Des gens innocent qu on a utilise et qui son finalement qu un dommage collateral de ces politiciens de merde
    Vive le senegal
    Que dieu donne longue vis a bourgi, pouye et diasse et les benisse

  2. Quel Gachi ! On a détruit la vie d’hommes d’affaires qui ont mis des années de travail et de sacrifices personnels pour monter leur entreprise. Leur seul tort a été de connaitre Karime.
    On a mis leurs sociétés sous administration provisoire sans aucun raison sérieuse. Certains d’entre eux sont usés par ces batailles judiciaires sans issues. Les magistrats sont plus préoccupés par leur carrière personnelle que par leur serment.
    Ce qui se passe depuis 2012 restera dans les annales de l’histoire sénégalaise comme le plus grand gâchis. Maky n’a pas eu le courage de dire non à Mimi lorsqu’elle l’embarquait dans cette guerre folle. Je crois que si Maky suivait sa seule conscience et en évitant l’influence de son entourage on n’en serait pas là.
    Peut-on être fier et la conscience tranquille d’avoir détruit la vie de gens parce qu’on détient le pouvoir ? Les fillettes de Karime ont perdu leur mère à la fleur de l’âge. Leurs grands-parents sont trop âges. Méritent-elles la vie qu’on leur a imposées ? La femme de Karime ne doit pas être tranquille dans sa tombe quand elle sait ce qu’on a fait de son mari et de ses filles pour rien

Les commentaires sont fermés.