Libération de karim Wade…Un scénario très bien préparé par le Palais et…Karim Wade

Le 23 juin 2011, le peuple sénégalais rejette sa marche cousue de fil blanc par son père vers le pouvoir. En pleine nuit, quelques heures après le 23 juin 2016 Macky Sall, un des acteurs du 23 juin 2011 devenu Président de la République offre une grâce à Karim Wade en même temps que Pape Samba Diassé et Ibrahim Aboukhalil Bourgi dit Bibo. Le petit « Wadaillon » prend l’avion pour d’autres cieux plus calmes.

Sorti de prison, Karim Wade qui a toujours joui d’un statut de prisonnier VIP est escorté par ses anciens geôliers, notamment le directeur de l’administration pénitentiaire et le régisseur de la prison de Rebeuss. Il est conduit à bord de la Toyata Prado du régisseur, jusque chez maître Madické Niang, celui qui a été l’hébergeur des Wade depuis leur perte du pouvoir en 2012.
Pendant ce temps, la foule de joyeux partisans qui l’attendait à son domicile du Point E restait sur le carreau. En effet, tout semble indiqué que cette libération de Karim Wade a été minutieusement préparée pour ne pas faire de l’ombre au régime de Macky Sall.
Car, non seulement Karim a été libéré très tard, précisément aux alentours de 01h 30 minutes, mais le fils d’Abdoulaye n’a eu que le temps de s’entretenir avec le fils aîné du Khalife général des Mourides au domicile de Me Madické.
Après avoir reçu les bénédictions de ce dernier, Karim Wade, se rend directement à l’aéroport Léopold Sédar Senghor, toujours accompagné par le régisseur de la prison de Rebeuss, comme pour éviter que le fils d’Abdoulaye Wade ne lui fausse compagnie. Il est 02H 45 minutes lorsque Karim Wade prend finalement son vol à bord d’un jet privé de la Qatar Executive, une filiale de Qatar Airways basée à Doha et spécialisée dans le transport de personnalités VIP à travers le monde.
Réagissant à la libération de Karim Wade, Serigne Mbacké Ndiaye, l’ancien porte-parole de son père déclare: « Je ne suis pas surpris que Karim Wade prenne un vol pour Paris, parce karim ne se battait plus pour des raisons politiques. Karim Wade ne sera pas le candidat du PDS. S’il voulait l’être, Karim Wade n’aurait pas porté plainte contre l’Etat du Sénégal en France. Macky Sall doit être le candidat du PDS. Cela a toujours été ma position et je l’assume. Car en ne battant pas campagne pour le « NON » lors du référendum, Abdoulaye Wade envoyait un signal clair à Macky Sall pour dire, « je ne te combats plus« .
Pour rappel, Karim Wade a passé plus de trois ans en détention, à la suite d’une série d’enquêtes judiciaires visant des proches de l’ex-président Abdoulaye Wade accusés d’enrichissement illicite. En mars 2015, la Cour de répression de l’enrichissement illicite a estimé que le fils de l’ex-président s’était enrichi avec des fonds publics, à hauteur de 138 milliards de francs CFA. Karim a alors écopé d’une peine de six ans d’emprisonnement ferme.

Lignedirecte.sn