Libération de karim Wade…Le FPDR exige la dissolution de la CREI

                Communiqué du FPDR France suite à la Libération de Karim Wade.
Le FPDR France se réjouit de la libération de Karim Wade qui est avant tout une victoire du droit et de la justice. Le FPDR France rappelle que le groupe de travail des nations unies et la CEDEO avaient jugé que la détention de Karim revêtait un caractère arbitraire.
Le FPDR France précise que la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite ) est contraire aux principes généraux du droit, à la présomption d’innocence, à toutes les normes régies par le Droit international, par l’inversion de la charge de la preuve qui incombe à l’accusé. Par conséquent, le FPDR France continue d’exiger sa dissolution pure et simple.
La libération de Karim Wade a été obtenue grâce à la mobilisation soutenue de tous les acteurs politiques de l’opposition et d’une bonne partie de sénégalais imbus de droit, de paix et de justice.
Cette  libération prouve si besoin en était que l’état de droit est à construire au Sénégal dans la mesure où les motivations liées à son arrestation sont purement politiques.
Elle pose la lancinante question de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice au Sénégal même s’il existe de nombreux magistrats qui exercent leur métier avec dévouement, loyauté, dotés d’une grande déontologie professionnelle.
Le FPDR France continuera de mener sans relâche le combat pour un Sénégal démocratique et prospère.

M.Sidy Fall coordonnateur du FPDR France