Mais le dossier ne s’arrête pas là. Lors de la même audience, le tribunal devait statuer sur la demande de la somme de 200 millions à titre de dommages et intérêts pour Aminata Diack. Abdoul M’baye s’illustrera devant la Cour en demandant que son ex-épouse soit déboutée. Car selon lui, sa femme est suffisamment riche pour mériter le franc-symbolique au titre de dommages et intérêts. Le sieur M’baye rappelle que sa femme est professeur à la Faculté de Médecine de Dakar et médecin dans un hôpital de la capitale, qu’elle gagne deux salaires et est propriétaire d’un appartement en centre-ville de Dakar. La dame Diack répliquera que les dommages et intérêts demandés ont pour but de réparer son immense préjudice. Le tribunal dans son verdict soulignera que « les inconvenances de Monsieur M’baye ont freiné ses aspirations (ndlr, son épouse) à fonder un foyer stable, harmonieux et durable. » Sur ce, le tribunal condamnera Abdoul M’baye à lui verser la somme de 50 millions de francs.

Source Dakaractu

1 commentaire

Comments are closed.