L’Ex Pm ne respectait pas « sa femme »…Il voulait se débarrasser d’elle

Aminata Diack estime que « les actes et comportements de Monsieur Abdoul M’baye sont blasphématoires pour une personne ayant occupé de surcroît, des responsabilités dans les plus hautes sphères privées et publiques, que pire celui-ci a cherché à l’atteindre au plus profond d’elle-même de par ses comportements sus-décrits, que toutes les turpitudes du (de son ) mari ne sauraient être décrites, ni étalées dans le cadre de la procédure tant elles sont  insupportables pour elle. Que depuis longtemps, le sieur M’baye ne lui voue aucune affection, ni attention particulière, voulant la réduire au silence et à la résignation (…) »

Et la charge continue contre le nouveau leader de Act, de la part de son épouse dans le procès-verbal du tribunal : « Monsieur Abdoul M’baye est un homme irrespectueux de sa parole, de ses engagements, de son épouse et de la stabilité de son ménage (…) à travers ses comportements et actes défiant la morale, que ces faits sont constitutifs d’injures de nature à rendre l’existence en commun impossible  et d’adultère grave. » Puis,  Aminata Diack conteste l’argument d’incompatibilité d’humeur avancé par Abdoul M’baye pour demander le divorce et souligne que le sieur M’baye veut se débarrasser d’une « épouse indésirable et gênante. » Après avoir constaté tous ces faits, le tribunal a prononcé le divorce aux torts exclusifs de Abdoul M’baye.

Source Dakaractu