L’Etat traque Nafi Ngom…Sa gestion de l’OFNAC pendant trois ans

L’État a chargé la Cour des comptes de scruter les trois ans de gestion de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) par Nafi Ngom Keïta. Le mandat de la désormais ex-présidente de l’institution, officiellement arrivé à terme au mois de juillet dernier, n’a pas été reconduit.

L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce jeudi, indique que les autorités ont jugé nécessaire d’envoyer la Cour des comptes à l’Ofnac avant la prise de fonction de sa nouvelle présidente Seynabou Ndiaye Diakahaté.

D’autant que, ajoute le journal, la gestion de Nafi Ngom a été  décriée par d’aucuns. L’Obs rapporte que la grille salariale de l’Ofnac sera passée au peigne fin ainsi que les conditions de recrutement des agents, les frais de mission et la conduite des dossiers pour lesquels l’Office a été saisi et qui n’ont pas connu de suite.