L’Etat se venge contre Barth…Il sera jugé pour le meurtre de…

L’affaire a subitement resurgi après une parenthèse de 5 ans. Le parquet de Dakar a décidé d’exhumer le dossier du meurtre de Ndiaga Diouf, ce jeune homme tué lors de l’attaque par un commando de la mairie de Mermoz-Sacré Cœur. Il a envoyé des citations à comparaître à quelques uns des mis en cause. Principal acteur de cette affaire survenue le 22 décembre 2011, sous Abdoulaye Wade, et qui lui a valu quelques mois de prison, Barthélémy Dias est convoqué devant le tribunal jeudi prochain.

Il sera jugé pour coups mortels. Poursuivis pour complicité de coups et blessures volontaires et détention d’armes sans autorisation, Abib Dieng et Boubacar Faye ont également convoqués. Ce rebondissement est-il la conséquence du durcissement de ton du maire de Mermoz-Sacré Cœur noté ces derniers mois envers le régime et la direction de son parti, le PS ? Dans tous les cas il estime que si le droit est dit, il sortira vainqueur de ce qu’il considère comme « un combat lâche et malhonnête ».

Barthélémy Dias a démissionné du bureau de l’Assemblée nationale, peu avant le renouvellement de celui-ci hier, vendredi 14 octobre. Il a également pris part à la marche de l’opposition, hier toujours, pour dénoncer notamment l’implication d’Aliou Sall, frère du chef de l’État, dans l’affaire Petro-Tim.

(Source : LIbération)