L’Etat du Sénégal doit abandonner sa procédure contre le lanceur d’alerte…Ousmane Sonko

Le Forum civil se dresse en défenseur des lanceurs d’alerte et des fonctionnaires persécutés par le régime de Macky Sall. Dans une déclaration, le Forum civil constate pour le regretter, l’évolution de plus en plus conflictuelle des rapports entre l’Etat, les partis politiques et les citoyens sur des questions essentielles. Pour l’organisation de lutte pour la transparence dans la gestion des affaires publiques, cette dynamique assez heurtée entre les acteurs de la gouvernance publique révèle une dissonance profonde entre la société et l’Etat, qui est censé représenter cette dernière. Ainsi l’action de l’Etat devrait évoluer en  harmonie avec les normes édictées au niveau communautaire. Au contraire, le Forum civil note plutôt une réelle résistance de l’élite dirigeante du pays à traduire en acte ces possibilités de changements dans le mode de gouvernance. Les lanceurs d’alertes, notamment Ousmane Sonko, le commissaire Keita, le colonel Ndaw symbolisent par leur engagement, les fortes attentes de la population en matière d’amélioration du système de gouvernance et de bannissement des malversations des deniers publics. Au lieu de sanctionner les lanceurs d’alertes, le Gouvernement est invité à mettre en place un groupe de travail regroupant les représentants du Parlement, de l’administration, du secteur privé et de la société civile pour élaborer des projets de lois relatifs à l’accès à l’information et à la protection des lanceurs d’alertes en lieu et place d’une approche de confrontation.

Le Forum Civil qui demande à l’Etat de renoncer à la procédure contre Ousmane Sonko, en contribuant à pacifier davantage l’espace public par des mesures consensuelles et profitables à tous les segments de la Nation. Mouhamadou Mbodji et ses camarades saluent par ailleurs, la démarche prudente de l’Etat, en privilégiant une mesure conservatoire de suspension de Ousmane Sonko qui ne peut être que provisoire et ne peut dépasser 4 mois. Toutefois, les dirigeants  du Forum civil invitent le Gouvernement à plus de sérénité et d’ouverture vis-à-vis des citoyens et à faire preuve de pédagogie pour encourager les citoyens à assumer leurs nouveaux rôles de vigie de l’intégrité dans la gouvernance des affaires publiques. A cet effet, le Forum civil invite les citoyens à se mobiliser et à exercer pleinement ces nouvelles responsabilités que la Constitution leur confère.