Les travailleurs au Gouverneur : fin des abris provisoires, recrutement des agents de santé et subvention des intrants

L’union régionale des centrales et des syndicats de Kédougou a commémoré la journée internationale du travail. Une marche pacifique  a été organisée pour les circonstances.

Cette marche a mobilisé tous ses différentes centrales syndicales dont la   CNTS, le CSA, l’UNSAS, la CNTS/FC, l’UDTS, l’UTS, le SAEMS/CUSEMS entre autres.  Les syndicalistes ont organisé une marche qui s’est achevée à la gouvernance de Kédougou par une remise de mémorandum à M  Ahmed Tidiane Thiaw, Adjoint au  Gouverneur chargé de Développement.

Ce mémorandum lu par M Joseph Sarr, met en exergue les différentes doléances des travailleurs dans différents secteurs.

Résorber les abris provisoires dans la région

« Il faut matérialiser le protocole d’accord du 17 février 2014 auquel vient s’ajouter l’alignement de l’indemnité de logement, éviter la répétition des actes d’avancement et de reclassement , sortir les actes d’intégration à temps, éviter les omissions sur les états de paiement .Le corps enseignant exige également la résorption des abris provisoires dans la région et la redynamisation du conseil national de dialogue social ».

Au niveau de la SENELEC, les travailleurs  réclament le renforcement  de la capacité de production en rompant avec les coupures intempestives d’électricité non sans oublier  la baisse du coût élevé de la location à Kédougou.

Recruter le personnel communautaire dans les centres de santé

Durant toute cette marche, les travailleurs de la  santé  exigent de l’Etat l’affectation d’un gynécologue et d’un pédiatre au centre de santé de Kédougou, l’amélioration des conditions de travail des agents, le recrutement des agents de santé communautaire et des bénévoles dans la fonction publique, l’augmentation des indemnités de risques et  la construction  du centre de santé de Salémata.

Promouvoir les fermes cotonnières

«Depuis 1973 l’Etat développe l’agriculture pour l’autosuffisance alimentaire. Les travailleurs du secteur coton demandent à l’Etat de redoubler d’efforts en matière de subvention aussi bien en matériels agricoles qu’en intrants pour sauver la filière cotonnière mais aussi d’inciter les producteurs à retrouver une plus de productivité pouvant ainsi maintenir les travailleurs saisonniers à une plus longue période de travail et aider l’entreprise à promouvoir des fermes cotonnières ».

Après avoir reçu le mémorandum, M  Ahmed Tidiane Thiaw, Adjoint au  Gouverneur chargé de Développement a salué les travailleurs pour avoir organisé une marche pacifique.

« Nous saluons l’esprit de légalité, de respect de la République, cette marche a été déclarée et organisée de façon pacifique. Nous félicitons les responsables de la sécurité publique de leur professionnalisme. Nous partageons avec vous les idéaux du droit du travail et de la liberté. Vous êtes venus sacrifier à une tradition. C’est un signe de renforcement du droit du travail. Nous en prenons acte et transmettrons en toute diligence votre mémorandum  à la hiérarchie.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com