Les théoriciens de la Réforme du PDS risquent de buter sur un Wade « tenace »…

Le vent du changement va-t-il souffler au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds) ? Rien n’est sûr. Cependant, Modou Diagne Fada, Aïda Mbodj et Cie ont pris leur courage à deux mains en lançant hier leur mémorandum pour le renouvellement des instances du Pds afin de lui permettre de se requinquer, en perspective de la présidentielle de 2017. Seulement, les théoriciens de la réforme risquent de buter sur les tenants du statu quo. Et on assistera sans doute à un combat mortel à l’issue duquel le Pds se relèvera difficilement.
«L’heure du courage a sonné» au Parti démocratique sénégalais (Pds). Et c’est parti pour un combat épique entre les réformateurs et les tenants du statu quo. En effet, Modou Diagne Fada et Aïda Mbodj ont lancé, hier, leur mémorandum pour réclamer le renouvellement des instances du parti et des changements dans la manière d’administrer le Pds. Le lancement s’est fait en grande pompe, en présence de nombreux militants et responsables (notamment l’ancien ministre Habib Sy, des maires, d’anciens sénateurs, entre autres). Loin de démordre contre leurs pourfendeurs, Modou Diagne Fada et Cie soulignent qu’il y a deux types de personnes parmi ceux qui travestissent leurs propos. «Il y a ceux qui ont peur de disparaître et ceux qui veulent continuer à faire de Wade leur bouclier. Nous nous demandons si nous avons le droit de continuer à nous barricader derrière Wade pour refuser d’aller au combat.