Les sentinelles du SINE accusent le Maire de Fatick d’être entouré de Vautours et de Mange-mil…

LE VAUTOUR ET LES MANGE-MIL
Les élections locales sont derrière nous. Un Maire a été élu haut la main et une équipe municipale mise en place. Seulement le maire de Fatick et actuel ministre des sports a délibérément choisi de collaborer avec des éléments incompétents au niveau du ministère comme au niveau de la municipalité. Cela est compréhensible puisque le premier magistrat de la ville ne fait que confirmer l’adage selon lequel « ceux qui s’assemblent se ressemblent ».Au lieu de tenir ses promesses lors de la campagne électorales de 2014 l’actuel édile de Fatick et ministre des sports a vite fait de regrouper autour de lui des ignares ;des incultes ;des complexés prêts à lui cirer ses bottes et à accepter ses caprices et ses humeurs ;quitte à bénéficier du grade de suivistes authentiques ;de béni oui oui ;bref ;de valets d’un homme pas du tout reconnaissant vis-à-vis des Fatickois à qui il avait promis le ciel et la terre et qu’il a totalement oubliés à l’arrivée. En effet ;son bilan risque de se résumer en « construction de villas grand standing ;dons de parcelles à des artistes ; à des entrepreneurs non Fatickois ; à des « thioukous » ;pique-nique à travers les iles du Saloum comme récemment à Touba couta avec une horde de flatteurs ;marché central dont la mauvaise qualité restera la plus grande catastrophe ;le plus grand scandale infrastructurel de l’histoire de Fatick ;une usine pompeusement promise et que nous attendons toujours « Tieka Sinig » ;des promotions promises à de jeunes cadres Fatickois au ministère des sports et jusqu’a présent « nada ;touss ;dara » !Eh oui M. le maire et actuel Ministre ne préserve que ses intérets.Ces suiveurs eternels rament au courant des pulsions du roi Vautour et courbent l’échine devant lui. Pour eux ;il suffit juste de se servir quelqu’en soit la manière. Tabaski : « on s’accapare des moutons et de l’argent au détriment de la plupart des nécessiteux ;Tamkharit : « c’est le partage de Bouki ; le tong tong de ses invétérés à la place des ayant droit ;Magal ;Gamou ;Noel ; même rituel. Rien les plus pauvres dans une des régions les plus pauvres n’y voient que du feu ».Tout pour le cercle restreint et rien pour les populations .Les Fatickois ont vraiment affaire à un Vautour entouré de Mange-mil.Cette équipe de prédateurs a tout raflé et ne laisse rien sur son passage. Alors, dépourvus ; dépouillés ; appauvris ; ignorés ; abandonnés ; les populations du SINE inspirent pitié. Ils regrettent. Le « Rethiou » a fait place à la résignation et les habitants de la Commune dans la noirceur de ses rues faute d’éclairage la nuit ; du fond de leur âme chagrinée par un Maire éloigné de ses administrés, se débrouillent pour assurer le minimum pour survivre. Pendant ce temps ; le vautour et les mange-mil se la coulent douce entre Dakar et les bons coins. On dirait que le roi Vautour et sa cour de mange-mil ne seront jamais repus! Ah « Baadolo » quand tu nous tiens !
L’heure est grave! A notre prochaine sortie ; nous nous intéresserons aux constructions sur la corniche ainsi qu’à beaucoup de chantiers localisés à travers la commune.
A bientôt.

Vive le Sine. Vive la Commune de Fatick.
LES SENTINELLES DU SINE.

1 Comment

  1. C’est un veritable Badoolo. Ingrat comme pas possible double d’un incompétent notoire. Il se la coule douce, construit un palais…..

Les commentaires sont fermés.