Les précisions du Premier ministre sur le mandat en cours du Président de la République

«Le mandat actuel du président Macky Sall est bien décompté dans le nombre de mandats successifs qui est fixé à deux et il en sera fait précision dans le texte de la révision constitutionnelle qu’il soumet au peuple», écrit le Premier ministre Mohamed Dionne dans une contribution publiée dans l’Observateur de ce samedi 27 février 2016. A quelques semaines du référendum annoncé par le président Macky Sall, le successeur de Mimi Touré à la tête du gouvernement veut convaincre le camp du NON et remporter le pari du «OUI» aux réformes de la constitution formulées dans 14 propositions, qui seront soumises à l’appréciation du peuple, le 20 mars prochain.
Le Pm de préciser que «le président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct». A en croire Mohamed Dionne toujours, «rien que l’expérience du 23 juin vaut un référendum. Faire verrouiller directement et pour toujours par le peuple qui l’élit, le mode d’élection du président de la République vaut à lui seul un référendum. Parce que si nous votons OUI, il ne sera plus possible de revivre ce que le Sénégal a failli vivre «démocratiquement» en permettant de faire élire un président de la république avec le quart des voix exprimées, et ceci dès le premier tour», conclut Mohamed Dionne faisant allusion à l’avènement de Hitler au pouvoir, alors élu démocratiquement chancelier de l’Allemagne le 30 janvier 1933, écrit-il.