Les patriotes dénoncent un acharnement du régime contre Ousmane Sonko

Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef-Les patriotes)  reviennent sur «la suspension, sans motifs, de ses fonctions d’inspecteur des impôts et des domaines et de la convocation en conseil de discipline du président Ousmane Sonko». Selon le Comité de pilotage (Copil) de Pastef se dit «convaincu» qu’il ne s’agit là que d’«un acharnement politique de la part d’un pouvoir toujours  fidèle à sa logique de réduire l’opposition à sa plus simple expression». Aussi invite-t-il à «la mobilisation de tous les patriotes  et les démocrates du Sénégal et de la diaspora pour endiguer les dérives autocratiques pour un Sénégal de liberté, d’éthique, de transparence et de fraternité». Le Copil de Pastef ne finit pas sans interpeller encore le gouvernement, resté jusque-là sourd-muet,  sur les 22 milliards du ticket d’entrée d’Oviudu Tender pour les deux puits de pétrole qui lui sont attribués, les 5 milliards d’Arcelor Mittal, le non- recouvrement des 38 milliards recommandés dans le rapport de l’IGE et de la Cour des comptes et, pour ne pas finir, la mutation des biens récupérés de la traque, au profit de proches du Président Macky Sall».