Les partisans de Modou Diagne Fada créent depuis la France, le DR/PDS France…Et ils s’organisent

Communiqué de presse de la réunion des « Démocrates Réformateurs du Parti Démocratique Sénégalais de France (DR /PDS France) » tenue le mercredi 03 juin 2015 à Paris.
Dans le sens du débat interne qui secoue le PDS sur le renouvellement de ses instances et la tenue de son Congrès ordinaire à date fixe avant les élections nationales de 2017, des militants, du Parti Démocratique Sénégalais de France (PDS/France), se sont réunis pour apporter leur contribution à ce débat. L’ordre du jour a porté sur les points suivants :
1- Appréciation de la situation politique interne du PDS
2- Nom du groupe de travail
3- Méthodologie de travail.
Abordant le premier point de l’ordre du jour, les participants ont tous réaffirmé leur militantisme au PDS, leur soutien et leur engagement sans faille à leur leader et frère Secrétaire général national Me Abdoulaye Wade ainsi qu’à ses idéaux.
Nous faisons notre la candidature du frère Karim Meissa Wade à la candidature du PDS pour l’élection présidentielle de 2017 et ne ménagerons aucun effort pour le sortir de prison et le porter au palais présidentiel.
Nous nous sommes félicités de la relaxe judiciaire de notre sœur Aïda Ndiongue, du frère Abdoul Aziz Diop et compagnie. Nous invitons tous les militants et tous les sénégalais épris de justice et de paix sociale à intensifier la lutte pour la libération de tous les détenus politiques à commencer par notre frère et candidat Karim Meissa Wade. Nous exhortons les militants à réintégrer et participer aux activités des structures, même provisoires, du parti ainsi qu’à leurs activités.
Parlant de la sortie en conférence de presse des frères le député Modou Diagne Fada et compagnie, nous avons eu une parfaite convergence de vue avec eux sur la nécessité de plus de démocratie au sein du PDS et de sa réformation. Nous prenons acte de leur sortie médiatique et regrettons que ce débat n’ait pas pu se faire depuis longtemps et dans les structures internes du parti.
C’est pour participer à ce débat que nous avons décidé de mettre sur place un groupe de réflexion sur la vie du parti.
Sur le deuxième point de l’ordre du jour, les participants ayant constaté une défaillance du parti dans la mise en place des groupes de réflexion sur la vie politique interne du parti ainsi qu’à l’absence de fédération nationale des cadres libéraux en France, ont décidé, en plus de participer aux activités de la Fédération provisoire du PDS/France, de mettre sur place un groupe d’appoint.
Depuis des années, nous faisons face à une cascade de démissions de vaillants militants de notre parti et aujourd’hui à une crise interne sans précédent qui nous oblige inéluctablement à repenser le parti et à faire de la politique de manière plus efficiente et autrement. En complémentarité aux structures existantes, nous pensons qu’il faut construire une transition démocratique en douce donc sans refondation ou bouleversement total des structures existantes mais en tenant compte des frustrations souvent légitimes de certains responsables, en prenant mieux en compte les préoccupations de la base ainsi qu’aux nouvelles légitimités issues des récentes consultations électorales nationales. Etant un parti démocratique, il nous parait donc de plus en plus nécessaire de construire des liens, des discussions et des débats mêmes contradictoires entre nous et avec notre leader Me Abdoulaye Wade. Dans un groupe, si nous pensons toujours tous la même chose, c’est que nous ne pensons rien. L’objectif de ce groupe est donc de réfléchir, sur comment instaurer plus de démocratie interne au PDS, sur la réforme des structures du parti, de son offre politique qui prenne mieux en compte les défis politiques, économique, socioculturels, environnementaux.. du moment. Nous pensons qu’il faut encore adapter l’idéologie du parti et procéder au toilettage de ses textes.
Après plusieurs tours d’horloge, nous avons décidé d’appeler ce groupe « Les Démocrates réformateurs du PDS de France noté Les DR/PDS de France ».
Le troisième et dernier point de l’ordre du jour a porté sur la méthodologie de travail du nouveau groupe ainsi créé. Nous avons décidé de nous réunir une fois par mois voire plus au besoin. Les moyens de travail seront les réunions bien sûr, des publications internet et intranet, des brochures, livres mais aussi la participation à des débats publics ainsi qu’à des manifestations de masse. Les participants ont décidé la création d’un poste de porte-parole à tour de rôle pour une période de trois mois à chaque fois.
D’importantes conclusions ont marqué la fin de la réunion avec la promesse que :
Cette réunion marque le début d’une libération de la parole et des ambitions légitimes des militants pour rebâtir une nouvelle forme de démocratie participative.
Tous les participants à cette réunion se sont engagés à intensifier leurs efforts pour réintégrer les structures existantes du PDS, pour accroître les participants à notre groupe en France mais aussi un peu partout au Sénégal et dans la diaspora.

Fait à Paris, le 3 juin 2015

Le Porte-parole des Démocrates Réformateurs
du Parti Démocratique Sénégalais de France
Oumar Sadio CISSE