Les magouilles du ministre de l’Education dévoilées…Il voulait liquider un rival politique avec l’affaire des…

La décision de la Cour suprême d’invalider la décision du ministre de l’Education nationale d’exclure 690 élèves-maîtres pour fraude continue de susciter des réactions dont celle de Bassirou Kébé, responsable politique libéral à Nioro. «Je pense que le gouvernement doit tirer toutes les conséquences et demander au ministre de l’Education de démissionner ou de le démettre parce qu’il a échoué. Mais, il a voulu liquider un adversaire politique (ndlr : Abdoulaye Diatta). Je ne suis pas de leur camp, moi je suis du Pds, mais on a l’impression que c’était plutôt des règlements de comptes politiques», dit-il. Bassirou Kébé qui prenait part à une cérémonie parrainée par Abdoulaye Diatta à Keur-Madiabel estime qu’«on ne peut pas vouloir liquider un adversaire (Laye Diatta) en passant par la liquidation des enfants de ce pays qui ont réussi un concours». A son avis, si la Cour suprême invalide la décision, «il faut d’abord que ces enfants-là soient rétablis dans leurs droits et ça c’est avant la rentrée des classes. Deuxièmement, le ministre de l’Education doit rendre le tablier».