Les libéraux attaquent Macky : « il a abandonné les problèmes des Sénégalais pour jouer à Poponguine »

Les aberrations de Macky Sall
Au moment où les inondations constituent un lourd fardeau pour les populations durant cette période hivernale, le problème des délestages récurrentes, les nombreuses préoccupations de la majorité des sénégalais pour assurer le pain de tous les jours, les problèmes liés à la Tabasky 2015, Macky abandonne la charge présidentielle pour se terrer á Popoguine.
Il (Macky Sall) nous fait comprendre ainsi, qu’il est uniquement préoccupé par la question électorale.
Son sprint électoraliste, son apologie à la transhumance, montrent à suffisance qu’il a préféré tourner le dos aux préoccupations des sénégalais.
Il vient de faire à nouveau la sourde oreille, faisant fi aux problèmes de la majorité silencieuse sénégalaise au moment où la clameur sociale pour un Sénégal meilleur est plus qu’évident.
Tout juste élu, Macky Sall déchire son programme électoral où il promettait entre autre, la réduction du train de vie de l’état, la création de 500 000 emplois, la réduction des inégalités sociales etc, ce qui aux yeux de tous les démocratiques constitue une fraude démocratique spectaculaire.
La Fédération PDS de l’Espagne se pose dès lors la question de savoir quelle autorité morale peut avoir Monsieur Macky Sall pour continuer à diriger le Sénégal ?
Mais, force est de constater qu’entre une vision inscrite dans un programme électoral et la réalisation de cette même ambition programmatique, la seule volonté n’est pas suffisante, il faut de la compétence. C’est la raison pour laquelle, la Fédération PDS de l’Espagne observe les légitimes réserves sur les capacités de Monsieur Macky Sall à fédérer les consensus et les stratégies nécessaires pour orienter l’économie sénégalaise vers la bonne direction.
Un étudiant en première année à la faculté de sciences économiques de l’université Cheikh Anta Diop sait pertinemment que pour diriger une économie vers la croissance, il faut articuler les stratégies économiques autours des quatre piliers suivants :
1. La consommation privée (celle des familles)
2. Demande d’investissement (des entreprises)
3. La dépense publique
4. La demande externe (exportations),
A cela il faut ajouter, une bonne austérité dans la gestion des affaires publiques, une administration efficace dans ses interventions, une bonne transparence dans la gestion des affaires, une révision du code du travail, une réforme du secteur bancaire, une justice juste et égalitaire.
Il est d’une ignorance courageuse de penser qu’il est possible d’arriver à une croissance à deux chiffres sans une politique active de création d’emplois.
Sans emplois, il n’y a pas de richesse. C’est l’emploi qui crée la croissance.
Pour inscrire et pérenniser la mise en œuvre les politiques de santé, d’action sociale, d’éducation dans une logique d’efficacité, il faut de l’emploi et de la réussite des chefs d’entreprises dépend en grande partie la création de l’emploi.
La Fédération PDS de l’Espagne s’indigne avec la plus grande énergie du taux de chômage au Sénégal et se désole profondément de l’immobilisme de Macky Sall face à une telle situation.
Il est dès lors facile de croire que Plan Sénégal Emergent, la Couverture Médicale Universelle (CMU) avec le panorama économique actuel ne sont que des farces émergentes orchestrées par une oligarchie au pouvoir qui n à d autres ambitions que celles de faire porter des lunettes en bois au peuple sénégalais pour davantage se partager le gâteau.
La Fédération PDS de l’Espagne considère que la croissance de l’économie sénégalaise, le système de bien-être social au Sénégal passe et passera nécessairement vers la voie tracée par le Président Abdoulaye Wade qui reste et restera un orfèvre de la question de l’économie.
La Fédération PDS de l’Espagne exige de manière immédiate la baisse des denrées de première nécessité, la baisse des prix du carburant, une révision à la baisse de la facture d’électricité étant donné que le baril du pétrole enregistre une baisse progressive pour se positionner au prix de 49 dollars.
La Fédération PDS de l’Espagne invite tous les acteurs économiques, la société civile, les leaders d’opinion à se dresser comme bouclier humain pour la défense de leur pouvoir d’achat.
Les carences observées dans la gestion des affaires publiques, la violation de l’état de droit, les attentats réitérées sur les libertés individuelles et collectives nous confortent davantage que Macky Sall “mounoul “
Enfin, la Fédération PDS d’Espagne exige de manière immédiate la libération du prisonnier politique Karim WADE conformément à l’avis N° 4/ 2015 du groupe de travail des nations unies sur la détention arbitraire et exige l’organisation d’élections présidentielles en 2017.
Fait en Espagne ce 31 aout 2015
Mor Kane,
Président Fédération PDS Espagne
Email : pdsespagne@gmail.com