Les « Justiciers » mettent en garde Sidiki Kaba…Il a jusqu’au 10 octobre pour…

COMMUNIQUE DE PRESSE

Au terme de son 5éme plan  d’action, déroulé la semaine dernière, le Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST) a rencontré des représentants du Gouvernement le vendredi 30 septembre 2016 au ministère de la Justice.

A cette occasion, le syndicat a été informé du dépôt au ministère de la Justice des observations que le ministère de la Fonction publique a formulées sur les projets de statuts relatifs au cadre des fonctionnaires de la Justice et au Centre de Formation Judiciaire (CFJ).

Réagissant à cette information, les plénipotentiaires du SYTJUST ont soutenu que ces observations ne lient ni de près ni de loin les travailleurs de la Justice puisque ne résultant pas des travaux du comité technique décisionnel crée le 8 août 2016 par le Gouvernement et le SYTJUST à l’effet de statuer sur lesdits projets et qu’en aucun cas, ni eux ni leurs mandants n’accepteront leur prise en compte dans le processus d’adoption des projets susmentionnés.

A la suite de cela, les représentants du ministère de la Fonction publique ont reconnu que les observations adressées à Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice ne sont effectivement pas le résultat du travail du comité technique décisionnel à l’effet d’examiner les projets de textes conjointement rédigés par le ministère de la Justice et le SYTJUST. Par ailleurs, ils ont indiqué que ces observations sont la réponse à une demande d’avis consultatif que  le ministère de la Justice avait adressée au ministère de la Fonction publique.

Appelant à l’esprit de dépassement et de responsabilité, la réunion a conclu à la nécessité de tenir les travaux du comité technique décisionnel  tels que cela a été arrêté par le Gouvernement et le SYTJUST le 8 août 2016.

Les travailleurs de la Justice voudraient bien donner une chance aux négociations, pourvu que le comité décisionnel se réunisse le plus rapidement possible pour statuer de manière définitive. Dans cet élan de bonne volonté, le SYTJUST ne déroulera pas un nouveau plan d’action pour cette semaine mais se réserve le droit de continuer son combat s’il n’enregistre aucune réaction positive de la part du Gouvernement au plus tard le 10 octobre 2016.

Il revient alors à Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice l’obligation de s’impliquer activement pour le respect des directives arrêtées par le Gouvernement et le SYTJUST lors de leur rencontre du 8 août 2016.

Le SYTJUST rappelle que toutes ces directives  sont en suspens au détriment des intérêts matériels et moraux des travailleurs de la Justice à cause d’actes de sabotage perpétrés par le Ministre de la Fonction publique et le Directeur Général de la Fonction publique  qui ont plombé le déroulement des travaux du comité technique décisionnel.

Les travailleurs de Justice n’attendent du Gouvernement que de la sincérité et un sens des responsabilités.

Fait à Dakar le 3 octobre 2016.

LE BUREAU EXECUTIF NATIONAL