Les journalistes perdent face au pouvoir…Le Code de la presse passera mais sans la « Dépénalisation »

Le directeur de la Communication s’est prononcé sur le blocage du Code de la presse. Alioune Dramé a indiqué qu’il sera voté par les députés au plus tard dans le premier trimestre de l’année en cours. « Le seul
point qui le retenait à l’Assemblée, c’était la dépénalisation du délit de presse et maintenant, nous sommes tous d’accord pour enlever ce point concernant la dépénalisation. Mais comme on avait pris comme postulat de départ la dépénalisation, tous les acteurs étaient plus ou moins liés à ce postulat et donc il fallait réécrire la plupart des articles et cela demandait l’implication des juristes qui étaient avec nous et c’est ce qui a été fait. Et dès qu’on aura terminé, nous allons une fois encore déposer ce nouveau Code avant la fin du premier trimestre de l’année», a indiqué Alioune Dramé. «Nous allons encourager les initiatives culturelles locales et nationales à travers la démocratisation de l’accès aux grands moyens d’information et le renforcement de la liberté de presse, étendre l’accès aux médias sur tout le territoire national, renforcer la législation et les dispositifs institutionnels favorables à la liberté de presse», a soutenu, par ailleurs, le directeur de la Communication.