Les jeunesses socialistes font pression sur Tanor : « le Parti socialiste (Ps) doit quitter « Benno Bokk Yakaar (Bby) »

La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) remet çà encore ! Les camarades de Babacar Diop, qui n’en ont apparemment cure de mises en garde de la hiérarchie du Parti socialiste (Ps), ont, de nouveau, chargé le régime de Macky Sall.
En conférence de presse, hier, les jeunes socialistes refusent de garder le silence alors que, disent-ils, le chaos guette le pays. La Jds qui s’était mobilisée pour porter Macky Sall au pouvoir se sent aujourd’hui profondément désabusée. « À la place des 500 000 emplois promis, on sert à la jeunesse à longueur de journée des slogans pompeux dont elle a fini par être rassasiée. Les ressources qui auraient dû servir à infléchir une courbe de chômage dangereusement ascendante sont dépensées pour organiser la bamboula au palais, siège d’une pléthore de conseillers payés à rédiger des livres de propagande à la gloire du prince », martèlent les jeunes socialistes, amers. Sur un ton plus corrosif et très incisif, la Jds soutient sans ambigüité que l’entreprise de privatisation de notre République est dangereusement en marche. « Si Abdoulaye Wade nous avait imposé, hier, son fils et sa fille, Macky Sall nous impose, aujourd’hui, ses frères et ses beaux-frères », regrette la Jds, la mort dans l’âme. Pis, analyse la Jds, l’Assemblée nationale a perdu toute légitimité pour devenir un instrument de règlement de comptes politiques à la disposition de la coalition et du parti présidentiel. Ce n’est pas tout, dira la Jds. Avant d’en rajouter cette couche : « La démocratie est en berne au Sénégal. Macky Sall a fini d’installer le pays dans l’impasse politique ». « Voilà autant de forfaitures aussi graves que nos détracteurs nous invitent à bénir. Ils veulent remettre en question notre droit à la parole. Mais, nous refusons d’être réduits au silence. Aucun calcul mesquin ni aucune considération politicienne n’altèrera notre détermination à continuer à prendre part au débat public et à élever notre voix contre les dérives du régime actuel. Nous sommes résolument engagés à porter la voix de notre jeunesse », préviennent Babacar Diop et Cie. Pour ce qui est de la collaboration du Ps avec l’Apr…(Lire la suite sur le lien suivant…)

http://www.rewmi.com/la-jds-pillonne-a-nouveau-le-regime-de-macky-le-chaos-guette-le-pays.html