Les jeunes de l’APR interpellent Macky sur son indifférence sur le sort de son parti…

Président Macky Sall, sortez  nous de la torpeur, nous sommes fatigués.

Voilà maintenant plus de 2 ans que nous menons une interminable lutte pour la survie au sein du mouvement des étudiants républicains.  Pourquoi Président MackySall, êtes-vous indifférent au sort de vos militants ?  Pourquoi, vous restez de marbre face à la situation chaotique  pas seulement  du mouvement estudiantin mais aussi du parti ? Aujourd’hui, malgré nos multiples sorties, nous nous demandons, est-ce que vous nous lisez ? Ou bien si vous nous lisez, nous nous demandons encore, est-ce que nous ne sommes pas des laissés-pour-compte ? Mais qu’est-ce que nous vous demandons de plus qu’un Coordinateur. Une personne détentrice de votre confiance qui va représenter les étudiants partout où cela sera nécessaire, dans le parti ou ailleurs. Mais depuis que notre camarade madame Thérèse Faye Diouf est partie, vous nous avez abandonnés. Mieux cher Président, nous avons l’impression que Thérèse était le seul cordon ombilical qui vous liait aux étudiants depuis qu’elle est partie, votre lien avec les étudiants républicains n’existe plus. Nous souffrons d’un ostracisme certain dans le parti. C’est un constat amer! Cependant, Excellence monsieur le Président de la République, nous savons que vous êtes submergé par des questions d’intérêt national, et que votre attention est fixée non pas sur le parti mais sur la patrie. Mais n’oubliez jamais cher Président que c’est le parti qui vous a remis le sort de la patrie, en vous donnant le score minimum qui vous a permis d’accéder au 2nd tour en 2012. Nous avons participé à votre élection, nous ne le regrettons guère mais ce que nous regrettons aujourd’hui, c’est que vous êtes en train de bâtir le Sénégal sans nous. Et force est de constater que les étudiants ne sont nullement impliqués dans vos actions. Aujourd’hui, cher Président en plus de la nomination d’un Coordinateur, que nous avons attendu avec discipline et patience, nous attendons de vous une formation politique solide qui nous permettra de forger les outils nécessaires pour assumer au mieux les responsabilités qui sont les nôtres. Car nous devons nous préparer pour assurer  l’avenir de notre parti dans ce Sénégal où la nouvelle configuration politique est telle que seuls, les grands ensembles, nous voulons dire les coalitions, peuvent assurer la victoire à un candidat. Donc nous sommes convaincu, comme vous de la nécessité de la coalition Benno Bokk Yakkar (BBY) mais avec un parti fort.

Mamadou Niang Chargé de la communication du MEER National.