Les jeunes de Bokk Gis Gis accusent Macky Sall de ne pas promouvoir l’emploi

Le président Macky Sall, qui avait promis 500 mille emplois par an n’est pas en mesure certes de réaliser ce rêve mais on assiste plutôt à la fermeture des entreprises depuis le départ du président Abdoulaye Wade et sa bande. Le coordonateur du Mouvement des élèves et étudiants de la Convergence démocratique Bokk Gis Gis, Abdoulaye Néné Mané, a confirmé dans une rencontre hier avec la fermeture récurrente des entreprises sous le régime actuel. « Nous tenons simplement à préciser qu’entre 2012 et 2015, 420 entreprises ont fermé entraînant ainsi des milliers de pertes d’emploi. A cela s’ajoutent les 600 délattés de la Senelec et les 270 de Transrail. Comment pourrait-on prétendre régler la problématique de l’emploi des jeunes si des entreprises censées les recruter disparaissent ? », S’interroge ce jeune proche du président Pape Diop.

Sur les coupures intempestives d’électricité, les jeunes accusent le président Macky Sall d’avoir failli à sa mission. « Nous estimons que le président Sall est le premier responsable de cette situation plus que dramatique. En effet, il a porté son choix sur un de ses amis hommes d’affaire ancien fournisseur de la Senelec. Il ne suffit pas pour le Président Sall de dire plus jamais ça sur un ton menaçant pour se dédouaner » rectifie Le coordonateur du Mouvement des élèves et étudiants de la Convergence démocratique Bokk Gis-Gis, Abdoulaye Néné Mané.