Les injures de l’APR continuent encore…Idy traité de « menteur », « Brigand », « dealer »

Chers responsables, ce bonimenteur de Idrissa Seck est indigne de vos réponses !

Notre position par rapport à Idy et son apparatchik est la suivante ! Nous demandons aux responsables de notre parti de ne pas répondre à Idrissa Seck car il est tout simplement indigne de leurs réponses. Il est indigne parce que Idy ne cesse de s’infantiliser sur la scène politique, qui ne se rappelle pas de son cirque en mars 2013 lorsqu’il convoqua la presse juste pour pleurnicher, qui ne se rappelle pas de sa conversion pour des raisons politiciennes au mouridisme en 2014. Pis encore qui ne se rappelle pas, il y a seulement quelques semaines, présent à la 196éme édition de l’internationale libérale lorsqu’il y plaida pour Karim Wade arguant que ce dernier était victime d’une détention arbitraire et que son emprisonnement est basé sur un calcul politique. Aujourd’hui son inconstance et son incohérence feutre l’actualité car  il affirme que non seulement Karim Wade est coupable, ce que nous savions déjà mais que sa libération relève d’un deal international. Idy voit partout deal et complot c’est normal. Car il a été psychologiquement prouvé que certains individus ont tendance a projeté leurs sentiments, leurs pensées, leurs affects sur la réalité. Ainsi certains bandits, brigands, voleurs, tricheurs, menteurs, dealer etc. pensent que la réalité est la copie parfaite de leurs cervelles. Et Idy est indubitablement de cette catégorie d’individus car pour lui, même le plus noble des actes a un soubassement vicieux parce que le moteur de ses intentions et de ses actions c’est le vice et le calcul. Ainsi à grand coups de mensonge, de cynisme, de divertissement, de négation, Idy tente de s’accommoder, de s’arranger avec la réalité politique. Une réalité marquée par sa profonde frustration de voir le Président Macky Sall à la tête du Sénégal. Ainsi ces propos de François Brune résument bien la situation de ce frustré politique : « Le fatalisme fébrile sert de toile de fond à l’hédonisme à court terme d’un individu secrètement désespéré ». Cependant nos responsables politiques en répondant à cet énergumène lui donnent l’impression que l’actualité tourne autour de lui. Plus nos responsables (cadres, responsables locaux, responsables nationaux etc.) lui répondent par leur nombre, plus il semble fortifier dans le sentiment qu’il existe politiquement au niveau national et qu’il se situe au centre de l’actualité. Pour finir nous estimons que Idy est une ordure politique que nous nous chargerons de jeter à la poubelle de l’histoire sinon il pourrait tacheter notre histoire politique. Après tout, ce sont les jeunes qui doivent jeter les ordures. Donc il ira à la poubelle.

Mamadou Niang Chargé de la communication du MEER National